UNE FERMETURE POUR TOUT OU RIEN

16/09/2018

698 km de compétition sont passés dans le Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018, et aucun des concurrents engagés ne peut encore prétendre à la victoire. Avec quelques variations sur le parcours par rapport au premier jour et un départ retardé en raison des conditions météorologiques, la course a clôturé son deuxième chapitre avec une étape finale totalement ouverte.

Benavides a remporté l’étape en Moto, mais Andrew Short est le leader du classement général. Seulement 21 secondes séparent les quatre premiers coureurs avec 180 km seulement de spéciale restante et rien n’est défini.

Salvatierra domine en Quad, Terranova et Weber dans la catégorie Auto, et Casey Currie en SxS.

 


Moto: Benavides est de retour et Short est le nouveau leader.

L’argentin Kevin Benavides, après son abandon prématuré pour une commotion cérébrale il y’a deux semaines lors du Desafío Ruta 40, est revenu à l’action dans le Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 et a obtenu le meilleur temps entre les deux spéciales samedi. Andrew Short, du Rockstar Energy Husqvarna Racing, est lui devenu le nouveau leader de la course.

Avec un temps total de 3h55m21s, le pilote du Monster Energy Honda Team a réussi à conserver le meilleur temps de la journée, suivi par Matthias Walkner des Red Bull KTM Racing à seulement 54s et Paulo Goncalves en troisième position à 2m55s.

Au classement général, l’ancien pilote américain de Motocross est le nouveau leader de la course devant Walkner avec 11,2 secondes. La troisième place est pour le coéquipier du leader Pablo Quintanilla à 14,2 secondes. Goncalves est 4e au classement général avec seulement 21,2 secondes, une différence minimale pour la clôture de la course qui offrira sûrement une définition serrée.

Parmi les motos Promotion, Ian Salazar garde un bon rythme.

Quad : Salvatierra étend son avantage

Juan Carlos Salvatierra a consolidé son travail auprès des Quads, après avoir réalisé une nouvelle belle performance. Le bolivien a fait un bon travail avec son Barren Racer One en prolongeant son avance au général sur ses collègues Ignacio Flores et Emilio Choy.

L’étape et la première place sont pour Salvatierra après 4h 51m 13s. La seconde place est pour Nicolás Cavigliasso à 8m 27s et troisième, Ignacio Flores à 9m20s.

Auto : Terranova et Webber près du but

L’argentin Orlando Terranova a passé une bonne journée et conserve la première position parmi les voitures T1.2 avec moteur diesel. Garder le rythme était son objectif, après être resté en dehors de son Mini X-Raid depuis la fin du Dakar 2018.

Dans le T1.1, le péruvien Diego Webber se présente comme un solide candidat au titre.

SxS: Casey Currie reste leader

Le Nord-Américain continue de mener la catégorie SxS avec un Can Am Maverick engagé par South Racing, après avoir effectué une course intéressante à l’étape de samedi. Il est suivi au classement par ses coéquipiers Reinaldo Varela à 54m 31 et Cristian Baumgart à 54m 54s.

Déclarations

Kevin Benavides | “Eh bien, la vérité c’est que je suis très heureux. Cette étape a été formidable pour moi, je me suis sentie à l’aise. Je suis sortie de derrière et j’ai poussé fort pour arriver au sommet et retrouver les autres pilotes. Deux étapes de beaucoup de navigation, beaucoup de hors-piste. Je voulais retrouver cette sensation “

Andrew Short | “Pour moi, être avec les concurrents les plus rapides est une excellente opportunité. J’aime beaucoup le Pérou”

Chavo Salvatierra | “C’était une journée intense mais divertissante. Deux jours consécutifs et tout se passe comme prévu. 1ère place au classement d’aujourd’hui et première place au général. La course est très belle”

ATTAQUE DE DUNES : UN DEMARRAGE IMPRESSIONNANT DANS LE DÉSERT D’ICA

15/09/2018

Enfin… L’action est revenue dans le désert d’Ica avec le Mitsubishi Motors Desafío Inca. Chargé d’animer les 338 km de spéciales, les compétiteurs ont terminé ce premier jour avec Toby Prix leader en catégorie Moto, Orlando Terranova en catégorie Auto, Juan Carlos « Chavo » Salvatierra en Quad et Juan Carlos Uribe en SxS.

Price at the front for the beginning

L’Australien de Red Bull KTM Factory Racing a été le premier à frapper dans ce Mitsubishi Motors Défi Inca 2018. Avec sa KTM 450, il a réalisé ce vendredi le meilleur temps chez les motos, terminant les deux spéciales et les 338 km en 4h 10m et 19s.

Le Français Adrien Van Beveren de Yamaha Yamalube Racing arrive en deuxième place. Avec sa Yamaha, il est à 2m 1s du leader. La troisième place est pour le Chilien Ignacio Cornejo de Monster Energy Honda Racing, à 2m24 du pilote australien.

Ian Salazar est leader dans la catégorie Promotion.

Quads : L’heure de « Chavo »

Le pilote Juan Carlos Salvatierra a remporté sa première victoire d’étape dans la catégorie Quad. Avec un Yamaha Raptor 700, le Bolivien, déjà pilote aguerri en moto, a changé de catégorie et en peu de temps, démontre à nouveau son talent. Avec un temps de 5h 5m 6s, il a battu les pilotes péruviens Ignacio Flores et Emilio Choy et leur Yamaha Raptor, respectivement à 6m 59s et à 36m 59s.

Auto : Terranova s’impose avec sa Mini

La catégorie Auto est dominé par l’Argentin Orlando Terranova, qui avec sa Mini Cooper de X-Raid, a imposé le rythme. La matinée a commencé avec Francisco León en tête du premier passage, mais finalement le pilote Mini a amélioré la performance et a terminé la journée en tête du général avec un temps total de 5h 54m.

Le pilote local “Pancho” Leon et sa Mitsubishi L200 Dakar, finit deuxième à 11m 10s, et Alvaro Brandes avec Toyota Hilux, troisième à 53m 53s.

 

SxS : Juan Carlos Uribe leader, “Chaleco” López le suit de près

Le pilote péruvien Juan Carlos Uribe a pris un bon départ. Avec son Can Am Maverick, il a réussi à surmonter une étape intense et à rester en tête de classement avec un temps total de 4h 55m 11s.

Un grand départ également pour Francisco Lopez, qui après plusieurs années d’absence dans les compétitions de rallye raid en Moto, est revenu à l’action en SxS sur un Can-Am Maverick, en terminant à la deuxième position à la fin de la journée, à 1m 22s d’Uribe.

La troisième place revient à l’Américain Casey Currie, à 9m 23s du leader

 

Déclarations

 

Toby PRICE

“Nous avons eu un très bon départ. Certains waypoints étaient difficiles à trouver au début. Les pilotes qui étaient devant étaient perdus, je l’ai remarqué par les traces, mais j’ai eu de la chance et j’ai passé une bonne journée. Demain c’est à moi d’ouvrir la course et de partir devant, donc je vais essayer de réaliser la meilleure course et apprendre autant que possible avant que le reste des pilotes me rejoigne. Ce sera un excellent entraînement pour le Dakar en janvier. “

Chavo SALVATIERRA

“Je suis très heureux de gagner l’étape d’aujourd’hui. Cela fait plus d’un an et demi que, pour diverses raisons, je n’avais aucun résultat malgré tous les entraînements et le travail effectué. Aujourd’hui, je pense que nous sommes sur la bonne voie. “

Orlando TERRANOVA

“La course est très belle. La piste est très similaire à celle du Dakar, à ce que nous avons fait lors du dernier Dakar. Nous avons eu un retard parce que mon copilote Ronnie (Graue) est tombé malade et nous avons dû nous arrêter ; Nous avons même pensé à abandonner après la première spéciale. Mais son état s’est amélioré et nous avons pu compléter toute l’étape. “

Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 : Un rallye de classe mondiale

12/09/2018

À seulement deux jours du Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018, dans la région d’Ica, les organisateurs s’apprêtent à recevoir les 115 concurrents inscrits à cette troisième édition des Dakar Series au Pérou.

À retenir :

Concurrents

Les 115 inscrits au Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 sont issus de 19 pays. 91 véhicules devraient se présenter aux vérifications techniques et administratives ce 13 septembre : 32 autos, 47 motos, 11 quads et 1 camion.

Organisation

90 personnes travailleront au sein de l’organisation du rallye et disposeront de 20 véhicules. L’organisation disposera également de 2 hélicoptères pour le suivi continu des trois étapes.

Sécurité de l’épreuve

250 personnes seront chargées de la sécurité de l’épreuve et disposeront de 40 véhicules répartis dans les zones sensibles du rallye. Les organisateurs du rallye prévoient aussi un service d’assistance médicale et paramédicale composé de 17 personnes réparties dans 6 véhicules dédiés.

Calendrier du rallye

Jeudi 13 septembre

8h-12h : Vérifications techniques et administratives → Club Social d’Ica

17h-19h : Podium de départ → Huacachina

Vendredi 14 septembre

7h-18h : Étape 1 → Désert d’Ica

Samedi 15 septembre

7h-18h : Étape 2 → Désert d’Ica

Dimanche 16 septembre

7h-14h : Étape 3 → Désert d’Ica

17h-19h : Podium d’arrivée → Huacachina

21h : Cocktail final → Club Social d’Ica

Comment suivre la course ?

Diffusion TV dans 190 pays et sur 30 chaînes

TV internationales.

Diffusion au Pérou

• Couverture news du rallye sur ATV, América TV et RPP TV

• Programme spécial sur Auto TV pour Movistar Deportes

• Diffusion d’un résumé final de 26 minutes sur Fox Sports et Claro Sports

Diffusion internationale

• 13 chaînes pan-régionales : Eurosport, Eurosport Asia, Motorvision, Sportklub, FlowSports, Fox Sports Latin America, Claro Sports, Startimes, OSN, Fox Sports Africa, Fox Sports Asia et Neo Sport.

• Diffusion sur les chaînes historiques du Dakar : RTL7 aux Pays-Bas, NBCSN aux USA, SKY TV en Nouvelle Zélande, El Doce en Argentine, etc. • 1 diffuseur TV/digital, Motorsport.tv, couvrira le rallye avec des infos et une émission à la fin du rallye

• 5 agences de presse distribueront les images du rallye à travers le monde : Reuters, Eurovision, Perform, SNTV, AFPTV

3 réseaux sociaux pour ne rien rater du rallye:

Facebook Officiel, pour suivre l’essentiel du rallye

• Infos sur l’étape du jour

• Les meilleures vidéos du jour

• Les meilleures photos du jour

Twitter Officiel, pour suivre le rallye en direct

• Toutes les infos en direct • Vidéos et interviews en direct

Instagram Officiel, pour découvrir les coulisses du rallye

• Les meilleures photos et vidéos

• Les coulisses de la course

• L’ambiance sur le bivouac

Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 Répétition générale avant le Dakar

06/09/2018

A.S.O. (Amaury Sport Organisation) organise les Dakar Series depuis 10 ans dans le but de promouvoir la marque Dakar et de former de nouveaux pilotes. Les rallyes raids qui composent les Dakar Series se veulent spectaculaires, sûrs, respectueux de l’environnement et du patrimoine archéologique.

Jean-Marc AUBLANC-PIOLOT, responsable du Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 : Nous organisons ces courses tout au long de la saison, depuis une dizaine d’années. Cette année, nous organisons trois épreuves : au Maroc (Afriquia Merzouga Rally), en Argentine (YPF Desafío Ruta 40) et au Pérou, avec le Mitsubishi Motors Desafío Inca qui aura lieu dans quelques jours. 

Les organisateurs travaillent en étroite collaboration avec les institutions, notamment le gouvernement, en vue de respecter l’environnement et le patrimoine archéologique. Chaque tronçon du parcours emprunté par le rallye a fait l’objet d’un accord avec les autorités locales qui connaissent chaque recoin de leur territoire. Les organisateurs travaillent toujours en étroite collaboration avec les institutions péruviennes afin de préserver les zones les plus sensibles. Le parcours du rallye a été approuvé et des mesures ont été prises pour réduire l’impact du passage des véhicules.

Le Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 sera la troisième édition des Dakar Series au Pérou. Jean-Marc AUBLANC-PIOLOT se souvient des éditions 2013 et 2014 du Desafío Inca : À l’époque, nous avons pu démontrer le potentiel des pilotes péruviens en vue d’une participation au Dakar. Nous espérons vraiment que le Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 remportera autant de succès que lors des éditions antérieures. Nous accueillons des rookies mais aussi beaucoup de pilotes connaissant déjà l’épreuve. La pilote péruvienne Gianna VELARDE, toujours prête à relever un défi avec ou sans moto, fait partie des talents péruviens inscrits sur l’épreuve.

En 2019, Gianna Velarde deviendra la première Péruvienne à prendre le départ du Dakar à moto. Mais avant cela, elle sait très bien que sa participation au Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 sera essentielle pour sa préparation.

L’histoire entre cette jeune pilote et la moto n’a d’ailleurs pas commencé comme dans un conte de fées. Elle a découvert la moto lorsqu’elle et sa famille vivaient une période difficile, quand on lui a diagnostiqué un cancer des ganglions stade 3.

Et d’ajouter, en parlant du rôle curatif de la moto, que la moto m’a rendu mon amour propre, quelque chose que j’avais perdu après 16 séances de chimiothérapie et 32 de radiothérapie. Chaque fois que j’escaladais une montagne, je sentais une force alors inconnue, le pouvoir de croire que j’étais capable de franchir n’importe quel obstacle devant moi.

Des richesses naturelles et historiques

11/08/2018

Le Département d’Ica, au Pérou, compte cinq provinces : Chincha, Pisco, Ica, Palpa et Nazca, pour une superficie totale de 21.371,83km2. Le Département est limitrophe des départements de Lima au nord, d’Arequipa au sud et de Huancavelica et Ayacucho à l’est. Il est bordé par l’Océan Pacifique à l’ouest.

Il comprend également les Îles Ballestas, des formations rocheuses situées à quelques kilomètres de la côte de Paracas où vivent notamment des Pingouins et des lions de mer. Le Département compte également la Réserve naturelle de Paracas où la faune et la flore locales sont protégées.
Toujours dans le Département d’Ica, mais plus dans les terres cette fois, se trouvent les célèbres lignes de Nazca, d’anciens géoglyphes situés dans la pampa de Jumana et qui peuvent être appréciés depuis le ciel. Ces grandes lignes ont été tracées par les Nazcas, qui habitèrent la région entre 200 av. J.-C. et l’an 600 environ. Ces lignes représentent différentes formes stylisées dessinées dans le sol du Désert de Nazca, aujourd’hui classé au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

La Lagune de Huacachina est une autre merveille du Département d’Ica. Cette oasis se trouve à seulement quelques kilomètres de la ville d’Ica. Ce miroir d’eau verdie par la végétation au coeur d’un désert se nourrit des courants d’eau souterraine.

Et pour les aventuriers, comme les concurrents du Desafío Inca, le Désert d’Ica prend la forme d’un océan de sable fascinant qui enchantera ceux qui le parcourent.

Les acteurs d’une nouvelle aventure

11/08/2018

Ica est une des régions les plus spectaculaires du contient pour organiser un rallye raid. Les deux éditions antérieures et les passages du Rallye Dakar ont démontré la difficulté du terrain dans le désert d’Ica, une région qui a marqué toutes celles et ceux qui y sont passés.

Luis Eguiguren, un des représentants de l’armada chilienne qui sera au départ du Mitsubishi Motors Desafío Inca, est un des premiers concurrents à avoir confirmé sa participation. Il compte plusieurs participations au Dakar, ainsi qu’à d’autres courses à travers le monde, d’abord à moto et ensuite en auto. Il relèvera cette fois le défi du Dakar 2019 à bord d’un Side by Side après trois ans d’absence.
« J’ai participé à des rallyes presque partout dans le monde. En Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique du Sud. Les dunes péruviennes sont sans aucun doute les plus techniques au monde. Le Desafío Inca nous permettra de nous préparer pour le Dakar 2019. Ce sera bien utile pour parcourir les 3.000 km qui nous séparent de l’arrivée. »

Emiliano Fuenzalida est un autre pilote qui tentera de briller sur le Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018. Né à Quito, en Équateur, il est également de nationalité chilienne. Cousin de feu Carlo De Gavardo et des frères Prohens, ce sportif a la passion du tout-terrain dans son ADN. Avec quelques participations au Rallye Dakar en catégorie Quads à son actif, il a participé ces dernières années d’autres épreuves en auto.
« Le Desafío Inca est une course très exigeante que nous respectons et qui nous permettra de nous préparer pour atteindre nos prochains objectifs sur le Dakar. Le désert est fascinant, avec une culture et une passion impressionnantes dans le chef de nos amis péruviens »

Dakar Series Desafío Inca Tour d’horizon

11/08/2018

Le parcours proposé par le Mitsubishi Motors Desafío Inca 2018 est idéal pour les pilotes et teams désireux d’affronter les énormes dunes du désert d’Ica du 13 au 16 septembre prochains en vue de préparer le 41ème Dakar, un Dakar 100% Pérou. Cette troisième édition de l’épreuve péruvienne se déroulera principalement dans une région du Pérou qui impressionne les visiteurs tant par sa beauté naturelle que par la richesse de l’histoire et de la culture de la civilisation précolombienne qu’ils y découvrent.


Déclaration de Juan Valdivia
Juan Valdivia, le Directeur sportif de l’épreuve, dévoile quelques détails sur cette manche des Dakar Series qui aura lieu du 13 au 16 septembre prochains. Le parcours de cette troisième édition sera aussi surprenant qu’exigeant en termes de navigation et de pilotage.

« Les 3 étapes se disputeront sur une distance avoisinant les 1.000 km. Les spéciales seront très techniques dans les dunes et présenteront des difficultés de pilotage. Les pilotes devront également démontrer leur savoir-faire en matière de navigation. Les étapes seront composées de boucles de 2 tours avec une surprise « navigation » lors du deuxième tour. Cela sera l’occasion rêvée pour les teams de préparer le Dakar 100% Pérou qui aura lieu en 2019. Nous avons choisi des lieux magiques dans le désert d’Ica, avec une grande variété de dunes : des dunes au sommet plat, des zones de sable mou, des dunes immenses et d’autres sections qui exigeront plus de précision dans la navigation pour trouver
le bon itinéraire. Pour beaucoup, ce sera un défi hors norme, sans toutefois être impossible. Cette course est une excellente occasion de peaufiner son pilotage et la navigation. Pour les experts, la course sera intense et servira de préparation pour le Dakar 2019. Pour les moins expérimentés, nous recommandons de ne pas suivre les traces des autres pilotes : il vaut mieux tenter de faire sa propre course, naviguer et engranger de l’expérience pour ensuite relever de plus grands défis. Les pilotes doivent être prêts à affronter tous types de difficultés : les dunes requièrent beaucoup d’expérience et le Desafío Inca est la meilleure course pour en acquérir. »

Des richesses naturelles et historiques

07/08/2018

Le Département d’Ica, au Pérou, compte cinq provinces : Chincha, Pisco, Ica, Palpa et Nazca, pour une superficie totale de 21.371,83km2. Le Département est limitrophe des départements de Lima au nord, d’Arequipa au sud et de Huancavelica et Ayacucho à l’est. Il est bordé par l’Océan Pacifique à l’ouest.

Il comprend également les Îles Ballestas, des formations rocheuses situées à quelques kilomètres de la côte de Paracas où vivent notamment des Pingouins et des lions de mer. Le Département compte également la Réserve naturelle de Paracas où la faune et la flore locales sont protégées.
Toujours dans le Département d’Ica, mais plus dans les terres cette fois, se trouvent les célèbres lignes de Nazca, d’anciens géoglyphes situés dans la pampa de Jumana et qui peuvent être appréciés depuis le ciel. Ces grandes lignes ont été tracées par les Nazcas, qui habitèrent la région entre 200 av. J.-C. et l’an 600 environ. Ces lignes représentent différentes formes stylisées dessinées dans le sol du Désert de Nazca, aujourd’hui classé au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

La Lagune de Huacachina est une autre merveille du Département d’Ica. Cette oasis se trouve à seulement quelques kilomètres de la ville d’Ica. Ce miroir d’eau verdie par la végétation au coeur d’un désert se nourrit des courants d’eau souterraine.

Et pour les aventuriers, comme les concurrents du Desafío Inca, le Désert d’Ica prend la forme d’un océan de sable fascinant qui enchantera ceux qui le parcourent.

Un plateau de qualité pour une course exceptionnelle

23/07/2018

Dans la perspective d’un Rallye Dakar 100% Pérou en 2019, le Desafío Inca, qui se déroulera dans le désert d’Ica du 13 au 16 septembre prochains, accueillera l’élite mondiale dans les différentes disciplines du rallye raid. Dans la catégorie motos, plusieurs teams officiels ont déjà confirmé leur participation ainsi que celle de leurs meilleurs pilotes pour cette troisième édition des Dakar Series au Pérou : KTM Racing, Rockstar Energy Husqvarna Factory Racing, Yamaha Yamalube Racing, Monster Honda Racing Team et Hero Motorsport.

KTM, qui écrase la concurrence dans sa catégorie depuis 17 ans sur le Dakar, ainsi que Husqvarna Factory, sont les dernières équipes officielles en date à avoir confirmé leur participation au Desafío Inca. Le constructeur autrichien viendra avec sa Dream Team et pourra compter sur les vainqueurs des trois dernières éditions du Dakar : Matthias Walkner (201 8), Sam Sunderland (2017) et Toby Price (2016). Sans oublier l’Espagnole Laia Sanz et l’Argentin Luciano Benavides. Pour leur part, le Chilien Pablo Quintanilla et l’Américain Andrew Short prendront aussi le départ de l’épreuve péruvienne sur leur Husqvarna.

Honda Racing Corporation sera aussi représenté dans les dunes d’Ica : l’Argentin Kevin Benavides (2ème du Dakar 2018), l’Espagnol Joan Barreda, qui fera son grand retour dans les dunes après son opération et le Portugais Paulo Gonçalves, toujours prêt à faire le spectacle en course, quel que soit le terrain, seront aussi de la partie. Pour encore plus de piment, les organisateurs pourront aussi compter sur la présence des Français Xavier de Soultrait et Adrien Van Beveren (qui enfourchera sa monture après s’être remis de son accident sur le Dakar) et de l’Argentin Franco Caimi, tous les trois de l’équipe Yamaha.

De son côté, l’équipe indienne Hero Motorsport sera représentée par le meilleur rookie du Dakar 2018 en la personne de l’Espagnol Oriol Mena, qui sera accompagné du Portugais Joaquim Rodrigues et de l’Indien CS Santosh.

Le pays hôte sera représenté par Renzo Corno et Gianna Velarde, qui ont été les premiers Péruviens à confirmer leur participation. Renzo Corno rependra la compétition dans son pays depuis sa participation au Dakar en janvier dernier tandis que Gianna Velarde, qui est issue du monde de l’enduro, participera à son premier rallye raid avec le Desafío Inca, son objectif ultime étant le Dakar. En auto, Francisco “Pancho” de León sera un autre faire-valoir péruvien engagé
sur le Desafío Inca.

Les organisateurs du Desafío Inca pourront également compter sur la présence d’autres grands noms du rallye raid tels que Stéphane Peterhansel, détenteur du record du nombre de victoires sur le Dakar. « Monsieur Dakar » prendra le départ de l’épreuve péruvienne aux côtés de son épouse Andrea Meyer à bord d’un SxS Yamaha YXZ et pourra à nouveau faire montre de tout son talent et de sa mentalité de vainqueur dans une catégorie qu’il découvrira. L’Argentin Pablo
Copetti, troisième du Dakar 2017 en quad, prendra également le départ du Desafío Inca.

Hero Motorsports avec une équipe de 3 pilotes au Desafío Inca

18/07/2018

L’équipe Hero Motorsports participera au Desafío Inca Dakar Series 2018 avec ses trois pilotes: Oriol Mena (Espagne), Joaquim Rodrigues (Portugal) et CS Santosh (Inde).

Avec des débuts sportifs en 2016 lors du Merzouga Rally Dakar Series, cette équipe qui représente la société indienne de motos Hero MotorCorp, en collaboration avec le spécialiste du hors route Speedbrain, est prête pour cette course qui servira également de préparation pour la prochaine édition du Dakar.

Dans cette troisième édition du Dakar Series péruvien, l’équipe pourra compter sur Oriol Mena, « meilleur rookie » du Dakar 2018; sur CS Santosh, le meilleur coureur indien de l’histoire du Dakar; et sur Joaquim Rodrigues, qui revient à la compétition après son terrible accident subi lors de la première étape du Dakar 2018.

Pour obtenir plus d’informations sur l’équipe de Motorsport, rendez-vous sur: http://www.heromotosports.com/

Gianna Velarde, première femme péruvienne au Desafío Inca

16/07/2018

Les femmes auront également leurs représentants au Desafío Inca 2018 Dakar Series. Parmi eux, se démarque Gianna Velarde, pilote péruvienne d’Enduro, qui se prépare pour le Dakar 2019, son grand objectif.

Avec 24 ans, Gianna Velarde est devenue l’une des références du motocyclisme dans son pays. Avec son esprit combatif, elle se distingue par son professionnalisme dans un sport où le sexe masculin est majoritairement représenté, mais aussi pour avoir surmonté une grave maladie qui l’a touchée quand elle avait 15 ans.

Aujourd’hui, elle se prépare à accomplir un grand objectif dans sa carrière sportive : faire partie du Dakar 2019 qui sera 100% Pérou, et le Desafío Inca est la course idéale pour se préparer.

“Prendre la décision n’a pas été facile, mais vouloir représenter mon pays et les femmes du Pérou était plus que suffisant pour se lancer dans cette aventure. Je peux tomber mais je n’abandonnerai jamais, le Dakar 2019 ne m’oubliera pas. “

Peterhansel a confirmé sa présence au Challenge Inca

11/07/2018

Il reste un peu plus de deux mois avant le départ du Desafío Inca 2018, et l’une des figures majeures du rallye raid est prête à prendre part à cette aventure. Stéphane Peterhansel est le premier pilote étranger à confirmer sa participation à cette compétition du Dakar Series qui se déroulera du 13 au 16 septembre.

“Monsieur” Dakar ou le “Renard” du désert, sont quelques-uns des surnoms de Peterhansel, le pilote le plus victorieux du Dakar; qui tout au long de ses participations dans les catégories Moto et Auto, présente le record impressionnant de 13 victoires au total.

La troisième édition de Desafío Inca (après celles de 2013 et 2014), comptera donc avec Peterhansel sur une figure importante dans le désert péruvien; mais cette fois, il le fera dans la catégorie SxS avec une Yamaha YXZ avec sa femme Andrea Mayer en tant que co-pilote.

“Pancho” León se prépare à animer le Desafio Inca

06/07/2018

Francisco León, l’une des premières confirmations à participer à la catégorie Auto dans le Desafío Inca 2018 du 14 au 16 septembre.

 

 

Grand connaisseur de la riche géographie de son pays, “Pancho” León, a confirmé qu’il fera partie de la troisième édition du Desafio Inca Dakar Series, qui aura Ica comme épicentre.

Le pilote né à Lima, qui se consacre à organiser des traversées dans le désert péruvien, et organise des compétitions de cross-country avec sa célèbre entreprise Alta Ruta 4×4, compte à son actif quatre participations au Dakar avec des résultats importants comme la 2ème place en T1.2 en 2012 ou le triomphe dans la catégorie T3 en 2015. En outre, dans la première édition du Desafio Inca en 2013, il a atteint la 2e place dans le classement général de T1.2.

Sans aucun doute, le Liménien cherchera à confirmer dans cette troisième édition du Dakar Series au Pérou, prélude à la 41ème édition du Dakar qui aura ce pays comme hôte exclusif de la course la plus extrême dans le monde.

Informations

Pilote: Francisco “Pancho” León

Navigateur: Tomás Hiraoka

Auto: Mitsubishi L 200 DKR

Classe T1.2

Un goût de Dakar et d’aventure avant l’heure !

13/06/2018

Destinée aux « top pilotes » afin de parfaire leur préparation mais aussi aux amateurs désireux de gouter à « l’esprit Dakar », la 3e édition du Dakar Series Desafio Inca aura lieu du 14 au 16 septembre prochain au Pérou, terre hôte du prochain Dakar. Une occasion en or pour s’aguerrir et contribuer à l’émergence de nouveaux pilotes dans un pays qui vibre pour le rallye-raid.

A retenir:

- Le 3e Dakar Series de l’année, le Dakar Series Desafio Inca, se tiendra du 14 au 16 septembre
- Il s’agit d’une occasion unique pour s’aguerrir avant le prochain Dakar qui se disputera intégralement au Pérou en janvier prochain
- Inscriptions sur http://www.desafioinca.com/fr/

Le compte à rebours est lancé. Dans moins de huit mois, en janvier prochain, des centaines de compétiteurs s’élanceront pour le 41 e Dakar de l’histoire avant d’entamer dix jours de rallye-raid au cœur du Pérou. Afin de peaufiner leur préparation et de s’exercer dans les dunes et les secteurs sablonneux péruviens, de nombreux pilotes se donneront rendez-vous en septiembre pour le Dakar Series Desafio Inca.

Des conditions idéales et des panoramas d’exception
Disputé en trois étapes, il sera l’occasion pour les « top pilotes » de peaufiner les réglages sur leurs machines et d’éprouver des conditions similaires au Dakar. En plus d’un panorama d’exception – le Dakar Series Desafio Inca se déroulera dans la région d’Ica, bordée par l’océan Pacifique – les compétiteurs et les équipes d’assistance bénéficieront d’un bivouac fixe, offrant un cadre idéal pour multiplier les échanges et affiner leur préparation.

Aux côtés des « top pilotes », des pilotes amateurs issus des cinq catégories en lice au Dakar (auto, moto, quad, Side by Side et camion) pourront goûter à « l’esprit Dakar ». Une initiation disputée dans les meilleures conditions : l’organisateur du Dakar met en effet au service de ces pilotes en devenir son expérience en matière d’organisation, de logistique et un accompagnement de chaque instant.

Dans les roues d’Hernandez et Fuchs
Le Dakar Series Desafio Inca, dont il s’agit de la 3e édition (après 2013 et 2014), est l’ultime Dakar Series de l’année après l’Afriquia Merzouga Rally, disputé en avril dernier au Maroc et le Dasafio Ruta 40 qui aura lieu en Argentine du (25 au 31 août). Avant le Dakar 2019 qui se déroulera intégralement au Pérou, le Dakar Series Desafio Inca a de quoi séduire les nombreux pilotes péruviens qui aspirent, eux aussi, à participer au rallye-raid le plus éprouvant du monde. À l’image de leurs compatriotes, le quadiste Alexis Hernandez (5e du dernier Dakar) et le pilote de rallye Nicolas Fuchs (habitué du WRC2 et 12 e pour sa première participation au Dakar), ils sont nombreux à vouloir hisser haut les couleurs péruviennes.

Le Dakar Series Desafío Inca 2018 est de retour !

28/05/2018

Le Dakar Series Desafío Inca sera de nouveau organisé au Pérou pour sa 3ème édition au mois de septembre 2018. A quelques mois du coup d’envoi d’un Dakar 100% péruvien, le Desafío Inca devient un rendez-vous stratégique.

 

Le Dakar 2019 100% péruvien annonce un programme dense et exigeant pour tous les pilotes pendant 10 étapes. Les compétiteurs vont affronter les exigeants déserts de sable, essence même du rallye raid, et ceux qui ont connu l’édition 2018 peuvent témoigner de la difficulté du franchissement de dunes. Le Dakar Series Desafío Inca apparaît alors comme une opportunité unique de tester, à la fois son véhicule, mais aussi ses sensations dans les conditions d’une compétition relevée.

La région de Ica offre aux participants 3 jours de course, des spéciales en boucle, un panorama grandiose et une simulation intense de ce que sera le Dakar 2019. L’épreuve se tiendra du 14 au 16 septembre 2018, avec 1 journée de vérifications le 13 septembre 2018.

Les inscriptions ouvriront le 4 juin 2018.

Ne manquez pas cette épreuve incontournable !

Plus d’informations à venir prochainement.

L’équipe KTM Factory Racing débarque au Pérou pour le Desafío Inca

10/07/2015

Pour la troisième année consécutive, le Pérou va organiser une des courses les plus importantes du calendrier 2015 au niveau mondial : le Desafo Inca. Les pilotes des quatre coins du monde vont se réunir au Pérou avec un seul objectif : dominer les majestueuses dunes d’Ica.

C’est la raison principale pour laquelle l’équipe KTM Factory Racing a confirmé la participation de 2 pilotes pour cette édition. C’est le cas de Laia Sanz, une des pilotes les plus importantes du monde. C’est la femme qui a obtenu la meilleure dans l’histoire du Rallye Dakar (9ème en 2015) et 16 fois championne du monde (13 fois en trial et 6 en enduro). Ils viennent aussi avec Jordi Viladoms qui finit 2ème au Dakar 2014.

Un autre pilote qui s’est inscrit au Desafío Inca 2015 est Toby Price. L’australien s’inscrit sous l’équipe Husqvarna. Il finit 3ème la dernière edition du Rally Dakar alors que ce n’était que sa première participation.

HELDER RODRIGUES AU DEPART DU DESAFIO INCA

29/06/2015

Le Desafio Inca se déroulera au Pérou du 11 au 13 septembre 2015 et les têtes d’affiche commencent à se faire connaître. Yamaha Motor Europe missionne Helder Rodrigues sur cette épreuve des Dakar Series. Le pilote portugais sera accompagné du Français Adrien Van Beveren.

Les deux précédentes éditions du Desafio Inca au Pérou ont convaincu les pilotes qui veulent préparer au mieux le Dakar que cette épreuve est idéale. Yamaha l’a bien compris et vient d’engager deux pilotes pour le 3e et dernier rendez-vous des Dakar Series 2015, qui se tiendra du 11 au 13 septembre au Pérou (présentation officielle de l’épreuve le 9 juillet 2015).

Helder Rodrigues, revenu chez les Bleus cette année, sera accompagné du jeune Adrien Van Beveren, qui sera engagé en catégorie Dakar Challenge. Une association intéressante entre l’expérience du rallyman portugais de 36 ans, vainqueur du Championnat du monde des rallyes en 2011, qui compte aussi deux podiums au Dakar (sur 9 participations), 7 victoires d’étape (dont 3 avec Yamaha), et celle du jeune crossman, spécialiste des courses de sable et double vainqueur de l’Enduropale du Touquet. Ce dernier est par ailleurs bien connu en Amérique du Sud, où il s’est illustré en remportant l’Enduro Del Verano en Argentine, une course de sable. Helder Rodrigues s’est montré cette année très en verve au guidon de la Yamaha 450 WRF, remportant le rallye de Tunisie et signant un podium en Sardaigne.

Nul doute qu’il arrivera au Pérou avec des objectifs ambitieux. Adrien Van Beveren visera quant à lui la victoire dans la catégorie Dakar Challenge, qui lui permettrait de gagner son engagement au Dakar 2016.

Rendez-vous dans quelques jours pour découvrir les détails de l’édition 2015 du Desafio Inca.

 

Desafio Inca 2015: « Chavo » prend rendez-vous

19/06/2015

Le motard bolivien Juan-Carlos Salvatierra prépare son retour avec application. Pour jouer avec les meilleurs sur le prochain Dakar, il a choisi de s’inscrire sur le rendez-vous Dakar Series péruvien en septembre.

Le Dakar n’est jamais injuste, mais parfois cruel. Il y avait bien quelque chose d’incongru à croiser Juan Carlos Salvatierra sur le bivouac d’Uyuni, félicité par son Président Evo Morales pour son courage et sa persévérance, bien qu’ayant dû quitter la course deux jours plus tôt avec la main gauche fracturée. Le porte-drapeau le plus emblématique de la délégation bolivienne sur le Dakar, qui poursuit toujours l’objectif du Top 10 après s’être classé 14ème en 2014, a depuis encaissé la douleur et l’amertume.

Déterminé à revenir pour titiller l’élite, « Chavo » a coché la case du Desafio Inca pour parfaire sa préparation, au terme d’une réflexion claire et ciblée : « en janvier prochain, le Dakar débutera au Pérou par des étapes exigeantes. Et j’ai le souvenir que les dunes y sont tout à fait spécifiques. Il n’y aura donc pas de meilleur endroit pour s’entraîner et se placer dans les meilleures conditions afin de bien rentrer dans le rallye. En plus, cela correspond parfaitement à mon calendrier de compétitions ». Et en ce qui concerne le calendrier, les temps de passage sont particulièrement encourageants pour le motard bolivien, qui s’est classé 7ème sur le Abu Dhabi Desert Challenge, puis 2ème du rallye des Pharaons.

Desafío Inca : L’école des dunes

15/05/2015

Les inscriptions sont maintenant ouvertes pour la troisième édition du Desafio Inca, qui se disputera les 11, 12 et 13 septembre prochains. Un rendez-vous stratégique à quelques mois du coup d’envoi du Dakar…

 Le retour du Dakar au Pérou annonce un programme dense et exigeant dès les premiers jours de course en 2016…avec une ration de sable conséquente. Ceux qui ont connu les étapes péruviennes des éditions 2012 et 2013 sont là pour en témoigner : les dunes y sont hautes, les enchaînements longs, et le sable mou ! Les ingrédients sont réunis pour les experts du franchissement, qui seront à coup sûr les plus à l’aise sur ces secteurs. Dans cette optique, les étapes du Desafio Inca apparaissent comme une opportunité unique de tester à la fois son véhicule et ses sensations dans les conditions d’une compétition relevée, à distance raisonnable du défi du Dakar. Sur trois jours de course, le désert d’Ica sera exploré par trois spéciales dessinées en boucle, chacune étant exploitée à deux reprises.

 Si le Desafio Inca se présente comme un test grandeur nature en vue du Dakar, des stages de formation et de perfectionnement à la navigation y seront dispensés. Il représente aussi le volet final des Dakar Series, où sera donc attribué le titre qui récompense le vainqueur du classement cumulé avec les résultats obtenus sur le Desafio Ruta 40 et le Desafio Guarani. Autre enjeu parallèle, le Dakar Challenge sera aussi pour les plus jeunes pilotes (en tout cas les moins aguerris aux rallyes de haut niveau) l’occasion de gagner son inscription sur la prochaine édition du Dakar. Un sésame particulièrement convoité.

Pour vous inscrire au Desafío Inca 2015, rendez-vous dans la rubrique « Concurrents / S’inscrire/Créer mon dossier d’inscription » du site Internet www.desafioinca.com ou en cliquant directement sur ce lien.

DAKAR SERIES 2015 : EN ARGENTINE, AU PARAGUAY ET … AU PÉROU !

16/04/2015

Les Dakar Series sont devenus des échéances prisées dans le cadre de la préparation au Dakar. Cette année, le Desafio Ruta 40, le Desafio Guarani et le Desafio Inca seront à nouveau le théâtre d’explication de haut niveau, notamment entre les meilleurs pilotes sud-américains.

Déterminés et concentrés sur leur objectif, les pilotes du Dakar se distinguent aussi par leur capacité à se remobiliser en direction des prochaines échéances. Après les joies ou les désillusions de l’édition 2015, l’heure est donc à la préparation du prochain rendez-vous, qui passe pour beaucoup par la confrontation au terrain sur des épreuves intermédiaires. À commencer par les trois manches des Dakar Series qui seront au programme au cours de l’année 2015. Dans un premier temps, c’est en Argentine que les protagonistes du prochain Dakar viendront se tester au mois de mai, à l’occasion du Desafio Ruta 40. Quelques semaines plus tard, la deuxième édition du Desafio Guarani se tiendra au Paraguay, avec des terrains sensiblement différents qui placent les concurrents dans un contexte de variété toujours caractéristique du Dakar. Enfin, pour anticiper le retour du Dakar au Pérou, la manche la plus sablonneuse du Dakar Series sera organisée dans le désert d’Ica, à environ quatre mois du coup d’envoi du rallye.

Les titres en jeu dans les catégories moto, quad ou auto, font maintenant partie des lignes de palmarès que les ténors de la discipline tiennent à accrocher. L’intérêt est également marqué quant au classement combiné des trois épreuves, qui attribue un trophée de champion des Dakar Series, accompagné d’une gratuité des frais d’inscription sur la prochaine édition du Dakar.

Le calendrier Dakar Series 2015
Desafio Ruta 40 (Argentine) : 17 au 23 mai
Desafio Guarani (Paraguay) : 20 au 26 juillet
Desafio Inca (Pérou) : 10 au 13 septembre

Nani Roma, Claudio Rodríguez et Alonso Elías remportent le Desafío Inca 2014

14/09/2014

La deuxième édition du Desafío Inca au Pérou est un véritable succès et consacre les meilleurs pilotes dans un final qui a tenu tout le monde en halène jusqu’à la dernière minute. Nani Roma (Autos), Claudio Rodríguez (Motos) et Alonso Elías (Quads) s’imposent et montent sur la première marche du podium du Desafío Inca 2014.

 

AUTOS : NANI ROMA, CHAMPION EN TERRES PÉRUVIENNES

Portant l’étiquette de favori dès le départ, Nani Roma (Mini All 4 Racing) a fait preuve de maestria dans les dunes d’Ica. Le pilote espagnol remporte une victoire absolue lors de cette deuxième édition du Desafío Inca. Il empoche le général pour la première fois sur ce rallye et signe un temps de 13h21m48s. Nani Roma et son navigateur Michel Perin ont régné sans partage sur les 3 étapes de cette dernière manche des Dakar Series.

Roma a pris la tête du rallye dès le début de la course et s’attribue les 3 étapes ainsi que les 6 spéciales disputées sur le Desafío Inca 2014. Le Team Mini n’a laissé que des miettes à ses rivaux pendant les 3 journées de course. Rodrigo Moreno et Diego Weber, de l’équipe péruvienne Duro 4×4, terminent respectivement sur la deuxième et la troisième marches du podium à 1h37m42s et 2h23m21s.

MOTOS : CLAUDIO RODRÍGUEZ À L’ARRACHÉ

L’épreuve Motos nous a proposé à Ica une des courses les plus serrées des Dakar Series 2014. La grande surprise nous vient du pilote chilien Claudio Rodríguez (KTM 450) qui a démontré tout son talent sur ce Desafío Inca 2014 au cours duquel 4 pilotes se disputaient encore le titre dans la dernière spéciale du jour. Rodríguez s’impose finalement au Pérou dans une des catégories les plus compétitives de l’épreuve. Avec un temps de 13h0m7s, le Chilien a roulé plein gaz dans la dernière spéciale pour finalement devancer José Cornejo de 3 secondes.

Rodríguez avait commencé très fort ce matin en reportant la première spéciale. Motivé par cet excellent résultat, Rodríguez n’a plus levé le pied jusqu’à la ligne d’arrivée finale où il a remporté, non sans mérite, le rallye péruvien. José Cornejo (à 3s) et David Casteu (à 4m12s) complètent le podium final après avoir fait une grande course dans les dunes d’Ica.

QUADS : ALONSO ELÍAS, VAINQUEUR ET PROFÈTE EN SON PAYS

Le jeune pilote péruvien Alonso Elías (Yamaha Raptor 700) vient d’écrire une nouvelle page de l’histoire de son pays en remportant la catégorie Quads sur ce Desafío Inca 2014 après avoir réalisé une course magnifique (14h10m50s) et dépassé le pilote chilien Víctor Gallegos (à 1m55s) alors en tête du général jusqu’à la première spéciale de cette troisième et dernière étape. Elías devient par la même occasion le premier pilote péruvien à monter sur la plus haute marche du podium du Desafío Inca.

Alonso Elías gratifie le Pérou d’une première victoire, un résultat mérité pour le jeune pilote qui laisse entrevoir de très belles perspectives d’avenir et apparaît désormais comme une des plus grandes promesses du sport péruvien. Rodolfo Guillioli complète le podium à 34m43s.

DAKAR SERIES : DAVID CASTEU ET NELSON SANABRIA TRIOMPHENT

Le pilote français David Casteu (Motos) et le pilote paraguayen Nelson Sanabria (Quads) gagnent les Dakar Series 2014 à l’occasion de la dernière manche de l’épreuve au Pérou. Après avoir participé au Desafío Ruta 40 (Argentine) et au Desafío Guaraní (Paraguay), les deux pilotes clôturent une belle saison dans le désert d’Ica et montent sur la plus haute marche du podium d’une compétition de niveau mondial où les meilleurs pilotes de rallye raid s’affrontent sur les courses les plus exigeantes du continent américain. David Casteu remporte les Dakar Series à la fin de la manche péruvienne, pour la deuxième année de suite.

 

GUILLIOLI ET GULDMAN S’ATTRIBUENT LE DAKAR CHALLENGE

Cristóbal Guldman (Motos) et Rodolfo Guillioli (Quads) ont été les meilleurs pilotes amateurs sur ce Desafío Inca 2014. Après avoir franchi les dunes d’Ica, Cristóbal Guldman et Rodolfo Guillioli gagnent le Dakar Challenge et reçoivent le prix tant attendu : une inscription gratuite pour le Dakar 2015 ! Cette invitation méritée récompense des pilotes qui ont démontré leur ferme intention de sortir du lot à l’avenir.

 

DÉCLARATIONS DES PILOTES :

Claudio Rodríguez (Motos) – Vainqueur du général : « J’ai la chair de poule. Je suis très content. L’étape d’aujourd’hui était très rapide, mais très similaire aux précédentes. J’ai tenu la distance pour monter sur le podium et battre Felipe Ríos. J’étais avec lui, à 24 secondes. Nous étions très proches. Ensuite j’ai accéléré et maintenant je suis très content. Je souhaite remercier mon équipe et mes mécaniciens. Ainsi que toute l’équipe dans les coulisses, ma famille et mes sponsors ».

Alonso Elías (Quads) – Vainqueur du général : « Je ne m’imaginais pas un tel résultat. J’avoue encore être surpris. Je n’imaginais même pas terminer dans le top 5. Je suis très content d’avoir terminé la course, car c’était mon premier objectif. Le fait de l’avoir gagnée me comble de bonheur. Je ne m’y attendais pas, mais j’étais bien dans la course dès le début. J’étais lucide, calme et je connaissais mes atouts. Aujourd’hui j’ai tout donné ».

Nani Roma (Autos) – Vainqueur du général : « On est toujours content de remporter une course. Le plus positif, c’est d’avoir effectué trois étapes très difficiles, plus de 900 kilomètres et d’avoir roulé la plupart du temps dans les dunes. Ce rallye est très exigeant, les dunes sont difficiles. Cette victoire nous fait plaisir, mais c’était presque une obligation. Ce qui compte le plus, c’est que nous nous sommes bien entraînés, ce sont les essais, les kilomètres parcourus… c’est vraiment ce qui compte le plus, sincèrement. »

Nani Roma, David Casteu et Víctor Gallegos terminent la journée en tête du Desafío Inca 2014

13/09/2014

La deuxième étape du Desafío Inca 2014 fut une des plus exigeantes depuis la création du rallye au Pérou la saison dernière. Pablo Quintanilla (Motos) tire son épingle du jeu et empoche la deuxième étape même si la première place au général revient au Français David Casteu. Dans les catégories Quads et Autos, Víctor Gallegos et Nani Roma remportent l’étape après une démonstration dans les dunes de Paracas et confortent leur leadership au général.

 

MOTOS : QUINTANILLA GAGNE L’ÉTAPE, CASTEU PREND LA TÊTE AU GÉNÉRAL

Pablo Quintanilla (KTM 450 Rally Réplica) a surmonté tous les obstacles sur sa route aujourd’hui. En tête dès la première spéciale du jour, le pilote chilien remporte la deuxième étape du Desafío Inca et signe une grande performance avec un chrono de 4h32m40s. Quintanilla devance Eduardo « Tato » Heinrich (à 5m34s) et David Casteu (à 9m46s) après une démonstration de pilotage lors d’une étape comportant la spéciale la plus longue (199 km). Le pilote français prend toutefois la tête du général à l’issue de cette deuxième journée.

David Casteu (KTM 450), qui avait déjà laissé entrevoir hier ses intentions au général, dépasse José Cornejo (leader au terme de la première journée) et prend la première place provisoire du rallye avec un temps de 9h3m47s. À 24 heures de l’arrivée, Cornejo talonne Casteu à 1m18s tandis que Felipe Ríos, le principal atout péruvien dans la catégorie Motos, reste en embuscade à seulement 3m8s et tentera de se rapprocher du Français demain.

QUADS : VÍCTOR GALLEGOS TRIOMPHE SUR L’ÉTAPE ET AU GÉNÉRAL

Víctor Gallegos (Honda TRX 700 XX) signe un des principaux résultats de la journée et remporte l’étape en 5h3m29s. Ce résultat lui permet de prendre la tête du général après une journée marquée par l’abandon d’Ignacio Casale suite à un problème mécanique. Gallegos vise la première marche du podium au Pérou où il a gagné le Dakar Challenge l’an dernier.

Gallegos remporte cette deuxième étape devant Gastón Pando (à 2m24s) et Rodolfo Guillioli (à 10m4s) alors qu’au général il devance (avec un temps de 9h413s) désormais le jeune Alonso Elías de 10m39s. Le pilote de 17 ans qui nous avait gratifié d’une grande surprise hier confirme ses qualités ce samedi. Comme pour l’étape du jour, Rodolfo Guillioli prend la troisième place à 15m13s.

AUTOS : NANI ROMA CONFIRME SON LEADERSHIP

Le pilote espagnol Nain Roma (Mini All 4 Racing) et son navigateur Michel Perin remportent leur deuxième étape consécutive sur le Desafío Inca 2014. Après une belle victoire sur la première étape, le pilote officiel du Team Mini clôture la journée en 4h35m43s. Il gagne l’étape et conforte sa première place au général (9h9m4s).

Roma vise sans aucun doute la plus haute marche du podium à l’arrivée du Desafío Inca ce dimanche dans une course qu’il domine de la tête et des épaules. Au terme de cette deuxième journée, Rodrigo Moreno (à 1h10m15s) et Diego Weber (à 1h16m24s) complètent le podium provisoire. Le Team Mini ne vise ni plus ni moins que la victoire finale en terres péruviennes.

DÉCLARATIONS DES PILOTES :

Pablo Quintanilla (Motos) – Vainqueur de la 2ème étape : « Cette étape était longue et beaucoup plus difficile que celle de hier à cause de la chaleur. La navigation n’était pas simple. Je me suis d’ailleurs égaré. J’ai donc perdu plusieurs minutes avant d’enfin prendre un bon rythme. J’ai ensuite mieux navigué. J’ai fait une bonne course, j’avais de bonnes sensations. Au moins, cela compense pour le goût amer que m’avait laissé l’étape de hier. »

Víctor Gallegos (Quads) – Vainqueur de la 2ème étape et leader du général : « J’étais beaucoup plus à l’aise que hier. Je pense que l’étape d’aujourd’hui était vraiment plus difficile.  Mais mon quad est meilleur sur un terrain ferme. Hier, le terrain était trop mou. Il y avait beaucoup de fesh-fesh et j’atteignais difficilement des vitesses élevées. Aujourd’hui les dunes étaient plus courtes, l’étape était plus rapide. J’étais plus à l’aise. »

Nani Roma (Autos) – Vainqueur de la 2ème étape et leader du général : « Je me sentais mieux ce matin mais nous avons eu un petit souci avec la voiture. Nous avons dû chercher l’origine d’un bruit bizarre dans la boîte de vitesses. Nous avons roulé plus en douceur car la deuxième vitesse ne fonctionnait pas bien. Nous allons vérifier cela maintenant, mais je suis content d’être d’arrivé. J’ai débuté la deuxième spéciale à un bon rythme mais tout à coup nous avons entendu un grand bruit dans la boîte. Nous avons donc décidé de lever le pied et cela nous a réussi. »

Nani Roma et Ignacio Casale déjà en tête du Desafío Inca, José Cornejo surprend dès le début du rallye

12/09/2014

Le Desafío Inca 2014 a proposé un spectacle extraordinaire dans les dunes d’Ica où les favoris ont confirmé leur appétit de victoire après 326 km de spéciales. Nani Roma (Autos) et Ignacio Casale (Quads) ont fait une course spectaculaire ce vendredi alors que la grande surprise de la journée vient du pilote chilien José Cornejo (Motos) qui remporte la première étape à deux routes.

 

MOTOS : JOSÉ CORNEJO FRAPPE FORT À ICA

Depuis des mois, la grande qualité du plateau proposé par la catégorie Motos générait beaucoup d’attentes. La surprise est venue aujourd’hui du pilote chilien José Cornejo (Suzuki RMX 2). Le pilote sud-américain remporte la première étape du Desafío Inca 2014 en 4h16m24s, devant les grands noms de la catégorie. Claudio Rodríguez (à 3m32s) et Felipe Ríos (à 3m53s) terminent respectivement deuxième et troisième de la première étape.

Cette excellente entrée en matière de Cornejo confirme les intentions du pilote chilien, qui lors de la première boucle avait déjà dévoilé ses intentions pour cette dernière épreuve des Dakar Series. Pablo Quintanilla (le vainqueur du Desafío Inca 2013) a dû renoncer à l’étape suite à des problèmes mécaniques tout au long de la journée.

 

QUADS : IGNACIO CASALE CONFIRME SON LEADERSHIP

Le pilote chilien Ignacio Casale (Yamaha Raptor 700), actuel tenant du titre du Rallye Dakar et du Desafío Inca, remporte l’étape dans la catégorie Quads et fait à nouveau étalage de toute sa classe et de son expérience acquise ces dernières années. Avec un temps de 4h17m56s, Casale  nous gratifie d’une véritable démonstration à Paracas, loin devant le Péruvien Alexis Hernández (à 6m33s) et Alonso Elías (à 14m34s) qui montent respectivement sur la deuxième et la troisième marches du podium de l’étape. Elías, du haut de ses 17 ans, se classe déjà parmi les grands noms du rallye et laisse entrevoir de belles perspectives sur les Dakar Series.

Le duel entre Ignacio Casale et Sergio Lafuente, le pilote uruguayen ayant remporté le Desafío Ruta 40 (Argentine) et le Desafío Guaraní (Paraguay), a été très serré pendant la première spéciale du rallye, jusqu’à l’abandon de Lafuente. Ignacio Casale semble bien décidé à conquérir un deuxième titre en terres péruviennes.

 

AUTOS : NANI ROMA EN CANDIDAT AU TITRE

Le pilote espagnol Nani Roma (Mini All 4 Racing) remporte sans difficulté la première étape du Desafío Inca 2014 et démontre toute l’expérience qu’il a acquise ses dernières années avec ses deux titres sur le Dakar. Avec un temps de 4h33m21s, le pilote espagnol prend la tête du général après deux boucles disputées dès les premières heures ce matin.

Malgré quelques soucis de santé, rien n’a empêché le double vainqueur du Dakar de démontrer son talent tout au long de cette journée. Nani Roma et son navigateur Michel Perin ont remporté la première boucle en devançant largement la concurrence et ont confirmé leurs ambitions jusqu’à la fin de l’étape.

DÉCLARACIONS DES PILOTES :

Ignacio Casale – Vainqueur de la 1ère étape – Quads : « Ce fut une étape difficile. Les dunes étaient très moles à cause du célèbre vent de Paracas. Elles étaient donc difficiles à franchir. Beaucoup de motards ont chuté. J’ai également fait une petite chute sur une dune. Le quad s’est planté dans le sable. Ce fut quand même une bonne étape même si nous avons eu quelques problèmes. Nous avons pu rouler bien et vite. J’ai aussi pu prendre mes marques sur mon nouveau quad. J’ai un peu mal à la main mais c’est supportable ».

José Cornejo – Vainqueur de la 1ère étape – Motos : « C’était une étape difficile. Il y avait beaucoup de dunes. Comme on faisait deux boucles, le deuxième passage était bien marqué. Il y avait plus de poussière, de pierres et beaucoup de fesh-fesh au deuxième tour, beaucoup plus que lors de la première boucle.  C’était une étape de conduite pure, en tout cas je n’ai pas dû faire beaucoup de navigation parce que je suis parti loin derrière. J’ai donc pu suivre la trace des pilotes qui ont ouvert la piste ».

Nani Roma – Vainqueur de la 1ère étape – Autos : « J’ai éprouvé quelques difficultés ce matin car je ne me sentais pas bien. Nous savions que c’est toujours difficile dans les dunes. C’était une belle étape, mais difficile. Certains cordons de dunes étaient difficiles à franchir, mais mon principal problème ce matin, c’était mon état de santé : j’ai dû m’arrêter quatre fois pour vomir. La première spéciale était catastrophique mais nous avons ensuite corrigé le tir. »

 

LES STARS AU RENDEZ-VOUS !

28/08/2014

A moins d’une semaine de la clôture officielle des inscriptions du Desafío Inca, le plateau déjà confirmé promet un niveau de compétition des plus relevés pour la 3e et dernière manche des Dakar Series 2014, avec en figures de proue l’Espagnol Nani Roma et le Chilien Ignacio Casale, soit les vainqueurs du Dakar 2014 en autos et quads, mais également la star locale, le Péruvien Nicolas Fuchs pour sa grande première en rallye-raid !

Pour sa 2e édition, le Desafio Inca, qui se tiendra du 11 au 14 septembre prochain dans la région d’Ica, pouvait difficilement espérer plus belle affiche avec la présence au départ des meilleurs spécialistes de la discipline dans chaque catégorie. Et, pour débuter, le grand vainqueur du Dakar 2014, l’Espagnol Nani Roma ! En pleine préparation pour tenter de conserver son titre sur le plus grand rallye-raid du monde, acquis de haute lutte en janvier dernier pile 10 ans après son succès en moto, le Catalan a donc décidé de venir tester sa Mini sur les quelques 930km du Desafio Inca, occasion idéale et unique pour lui de se confronter à un parcours particulièrement varié, même si quand même largement axé sur le sable et les dunes. Déjà vainqueur du Desafio Ruta 40 en 2013, qu’il avait également disputé en préparation du Dakar, le pilote Mini visera donc un nouveau succès dans le cadre des Dakar Series.

Pour se faire, Nani Roma devra cependant dominer un plateau de choix, notamment emmené par les pilotes du Team chilien Tamarugal et leurs tout nouveaux SAM Mercedes qui, depuis plusieurs saisons maintenant, ont démontré performances et fiabilité aux mains de l’Allemand Mathias Kahle. De quoi donc dynamiter une course auto, qui verra par ailleurs les grands débuts dans la discipline de la star péruvienne des sports mécaniques : Nicolas Fuchs. Champion du Monde des rallyes WRC 2 catégorie production en 2013, le natif de Lima, 31 ans, a déjà prouvé ses grandes facultés d’adaptation et pourrait bien créer la surprise, voir même jouer les arbitres dans la catégorie.

La lutte pour le titre s’annonce tout aussi serrée dans la catégorie quad, où l’homme à battre ne sera autre que le tenant du titre, puis vainqueur du Dakar 2014 dans sa catégorie : Ignacio Casale. Revenant sur une épreuve qui, de son aveu même, lui a permis d’acquérir la confiance suffisante pour aller chercher le titre du côté de Valparaiso en janvier dernier, le Chilien visera bien évidemment le doublé. La tâche risque cependant d’être ardue face à quelques uns de ses plus grands rivaux, et tous anciens vainqueurs d’étapes sur le Dakar, tel l’Uruguayen Sergio Lafuente, l’Argentin Sebastien Halpern, le Chilien Victor Manuel Gallegos ou encore l’autre favori attendu du public, le Péruvien Ignacio Florès. Un statut de chouchou des foules qu’il partagera d’ailleurs avec Alexis Hernandez, autre régional de l’étape.

Côté motos, la tache de défendre les couleurs péruviennes reviendra à Eduardo « Tato » Heinrich et Felipe Rios, qui auront cependant fort-à-faire face à un plateau là encore extraordinaire de compétitivité avec la présence de plusieurs « officiels », comme Olivier Pain ou  Javier Pizzolito. Venus tant se tester que peaufiner leurs préparations en vue du prochain Dakar, le Français et l’Argentin seront clairement des prétendants à la victoire dans ce dernier Dakar Series 2014,  qui verra également le Chilien Pablo Quintanilla et le Français David Casteu se disputer eux le titre général des Dakar Series 2014.

Un plateau de choix dans toutes les catégories donc, et qui pourrait encore s’enrichir de quelques grands noms, surprises de dernières minute, d’ici la clôture officielle des inscriptions, le 1er septembre à minuit.

Ignacio Casale: “Les Dakar Series sont un apprentissage pour le Dakar”

25/06/2014

Le pilote chilien Ignacio Casale a triomphé sur le Desafío Inca 2013, où il a emmagasiné l´expérience nécessaire pour gagner le Dakar 2014 en quads.

Le vainqueur du Dakar 2014 en catégorie quad, Ignacio Casale, est un pilote versatile. En 2013 il a participé au championnat chilien de rallye. Il y a quelques semaines, il était couronné en catégorie motos sur le Desafío del Desierto au nord du Chili. Peu importe le nombre de roues sur lequel il évolue, tant qu’il roule, il est heureux. A présent, il se prépare à courir le Desafío Inca au Pérou (du 11 au 14 septembre) en s´entrainant sur son quad, sa moto et en vélo, en plus de la préparation physique au gymnase.

Avant de s´adjuger le Dakar 2014, Ignacio triomphait en octobre dernier sur le Desafío Inca. Cette épreuve l´a stimulé et guidé pour obtenir le plus beau titre de sa carrière sportive. “Courir les Dakar Series est très important pour tous les pilotes, car en vérité c´est là où l´on appréhende progressivement ce que peut être un Dakar. L´an passé j´ai gagné le Desafío Inca, ce qui m´a donné la confiance nécessaire pour briller sur le Dakar2014”.

Précisément, Ignacio Casale a appris en 2013 sur l´épreuve péruvienne ce qui lui manquait pour obtenir un meilleur résultat sur le Dakar, et plus particulièrement la manière d’aborder les dunes, la navigation, comment interagir avec les différents appareils de navigation et de sécurité, connaître sa machine et se familiariser avec l´organisation de la course.

“Sans aucun doute, le Desafío Inca m´a forgé une expérience importante qui m’a permis d’affronter les situations exceptionnelles auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement sur le Dakar. C’est ce qui m´a permis d´arriver à la première place. Lorsqu´on a commencé la course à Rosario je me sentais déjà sûr de moi. Au fond, les Dakar Series sont un apprentissage pour le Dakar”, a déclaré le pilote chilien.

Olivier Pain : “Une des conditions pour pouvoir viser plus haut”

06/06/2014

A l’annonce de son programme de préparation pour le Dakar 2015, l’équipe Yamaha Factory Racing a officialisé le prolongement de contrat d’Olivier Pain, 3ème de la dernière édition, qui sera associé tout au long de l’année à Michael Metge (13ème). Désormais leader de la marque au diapason, le pilote niortais débute sa saison en Sardaigne, et compte surtout parfaire sa condition sur les deux rendez-vous Dakar Series qu’il a d’ores et déjà coché sur son calendrier : le Desafio Guarani en juillet (20-24), et le Desafio Inca en septembre (11-14).

Olivier Pain, après votre accession au podium du Dakar en janvier dernier, vous avez mis en place une stratégie de préparation totalement différente pour pouvoir viser encore plus haut…
J’ai choisi de rester chez Yamaha pour rester dans la stabilité, avec des gens que je connais et un matériel qui me convient. Surtout, je vais avoir une vraie saison de préparation, avec quatre courses avant de disputer le Dakar, quand je me présentais généralement avec une seule compétition. Cela fait déjà un moment que je roule, mais ce sera un atout supplémentaire d’avoir tout ce kilométrage en plus. C’est une des conditions pour pouvoir prétendre au titre sur le Dakar.

Dans votre stratégie, quel sera l’apport du Desafio Guarani ?
Ce sera une très bonne occasion pour peaufiner tous les réglages, pour mettre en place le fonctionnement de l’équipe tout entière. Je ne sais pas si je serai en position de m’imposer, car il faudra aussi que je sois très vigilant, je dois pouvoir être dans ma meilleure forme en janvier. En tout cas, cela servira à développer la moto, et je suis aussi très curieux de découvrir le Paraguay. Avec le Dakar, je visite chaque année de nouveaux pays, et je suis toujours ouvert lorsqu’il s’agit d’explorer d’autres territoires, de rencontrer d’autres cultures.

Et votre participation au Desafio Inca jouera également un rôle clé dans votre préparation…
Bien sûr, parce qu’il est aussi primordial pendant l’année de se confronter aux dunes. J’ai le souvenir de nos passages au Pérou avec le Dakar en 2012 comme en 2013, et ces étapes de sable étaient très exigeantes. Si je peux me montrer compétitif sur ce type de terrains dès le mois de septembre, je sais que cela me permettra de garder en moi des sensations encore fraîches quatre mois plus tard.

DESAFIO INCA: DUNES INFINIES

30/05/2014

Après les reconnaissances qui ont permis de rédiger le road-book du prochain Desafío Inca (12-14 septembre 2014), le parcours fait honneur à la spécialité péruvienne en matière de rallye raid. Les longs cordons de dunes du désert d’Ica serviront de test majeur à ceux qui préparent le Dakar 2015.

Le désert péruvien a déjà une réputation auprès de ceux qui ont participé aux Dakar 2012 et 2013, ainsi qu’à la première édition du Desafío Inca. Elle sera largement respectée et entretenue à l’occasion de la deuxième édition, où les pilotes motos et autos seront une nouvelles fois jugés sur leur technique de franchissement de dunes. Après avoir défini avec précision sur le terrain le tracé des trois spéciales en boucles au programme, Juan Valdivia, responsable sportif de l’épreuve, confirme que l’étape péruvienne des Dakar Series sera bien la plus relevée dans le registre du sable : “Les dunes infinies du Pérou nous donnent la possibilité de renouveler le parcours du Desafío Inca, et de lancer à nouveau un véritable défi aux pilotes qui se présenteront en septembre. Nous les emmènerons bien sûr dans les fameuses dunes géantes d’Ica, où une erreur de navigation peut aussi engendrer une perte de temps considérable avant de retrouver son cap. En termes de pilotage, toutes les techniques et les astuces seront nécessaires pour surfer sur le “fofas”, cette qualité de sable particulièrement fine et légère qui se dérobe sous les roues”.

Tout Après les reconnaissances qui ont permis de rédiger le road-book du prochain Desafio Inca (11-14 septembre 2014), le parcours fait honneur à la spécialité péruvienne en matière de rallye raid. Les longs cordons de dunes du désert d’Ica seviront de test majeur à ceux qui préparent le Dakar 2015.

Tout en gardant le principe des spéciales en boucle, l’équipe des recos a pu introduire une plus grande variété de terrains par rapport à l’édition 2013. Il faudra donc également se montrer agile dans les traversées de “rios”, et autres surprises au programme. Une fois l’ensemble des reconnaissances effectuées, les détails du parcours sont maintenant transmis aux agents du Ministère de la culture et du Ministère de l’environnement, afin qu’ils s’assurent de la protection des sites archéologiques ou des sites naturels sensibles.

DAKAR CHALLENGE: VOTRE SESAME POUR LE DAKAR 2015

30/05/2014

Pour sa deuxième édition, le Desafío Inca sera l’objet de nombreuses convoitises.

Il sera d’abord la dernière date de la saison 2014 des Dakar Series et donnera lieu à une bataille féroce avant le couronnement des lauréats.

Ce sera aussi la dernière possibilité de gagner une Wild Card Dakar Challenge 2014, qui permettra aux trois amateurs les plus méritants (un pilote moto, un pilote quad et un équipage auto) de remporter une inscription gratuite sur le Dakar 2015.

Voici un rappel des conditions d’inscription au Dakar Challenge:
- n’avoir jamais participé au Dakar,
- n’avoir jamais terminé dans les 10 premiers d’un rallye tout-terrain FIM (motos/quads),
- ne pas figurer sur les listes de pilotes prioritaires FIA (autos).

A la fin de la course, le mieux classé au général en catégorie moto, quad et auto gagnera son inscription sur le Dakar 2015.

Telécharger le règlement Dakar Challenge Desafío Inca

Pour plus de renseignements sur le Dakar Challenge 2014, cliquez ici

Marco Bulacia vainqueur du Dakar Series en catégorie Auto

06/10/2013

Après être venu à bout des 3 étapes disputées dans les immenses dunes du désert d’Ica, le pilote bolivien Marco Bulacia vient d’être sacré vainqueur des Dakar Series dans la catégorie Auto. Il obtient ce résultat suite à ses participations au Desafío Ruta 40 qui se tenait au mois de juin dernier en Argentine et au Desafío Inca qui s’est terminé hier. Marco a fièrement représenté les couleurs boliviennes au Pérou et s’adjuge sa première distinction sur les Dakar Series.

Spinelli, Quintanilla et Casale remportent le Desafío Inca 2013

06/10/2013

La troisième et dernière étape du Desafío Inca consacre les trois meilleurs pilotes dans leurs catégories respectives. Guilherme Spinelli (Autos), Pablo Quintanilla (Motos) et Ignacio Casale (Quads) remportent ce nouveau rallye international qui couronne aussi les vainqueurs des Dakar Series et du Dakar Challenge.

AUTOS : GUILHERME SPINELLI GAGNE AU PÉROU

Le fait d’être qualifié de grand favori du Desafío Inca dès son arrivée a décuplé la motivation de Guilherme Spinelli (Mitsubishi ASX Racing). Le pilote brésilien a confirmé son leadership aujourd’hui en montant sur la plus haute marche du podium. À l’issue de trois étapes exigeantes dans la région d’Ica, Guilherme Spinelli remporte le général en 11h29m40s. Le team Alta Ruta 4×4 (à 1h52m38s) et Diego Weber (à 2h10m5s) complètent le podium.

La belle prestation de Spinelli a d’autant plus marqué les esprits qu’il est le seul pilote à avoir remporté toutes les spéciales du Desafío Inca. Sa performance confirme l’excellent travail réalisé par l’équipe brésilienne Mitsubishi Petrobras.

MOTOS : CONSÉCRATION POUR PABLO QUINTANILLA

Pablo Quintanilla (KTM 450 Rally Réplica) remporte haut la main le Desafío Inca. Le pilote chilien a imposé son rythme pendant tout le rallye et a démontré ses compétences de leader dans les dunes péruviennes. Pablo Quintanilla termine la course en 11h56m5s. Il devance David Casteu (à 9m29s) qui a réussi à réduire l’écart avec le Chilien sans toutefois pouvoir le rejoindre au général. Le Péruvien Eduardo « Tato » Heinrich monte sur la troisième marche du podium à 31m14s de Quintanilla.

QUADS : IGNACIO CASALE S’IMPOSE

Comme sur les deux premières étapes, Ignacio Casale (Yamaha Raptor 700) réalise une grande performance ce dimanche et remporte par la même occasion le classement général (12h54m37s). Le pilote chilien termine le Desafío Inca avec une confortable avance sur Ignacio Flores (à 26m15s) même si les deux pilotes étaient au coude-à-coude lors des deux dernières étapes. Le quadiste argentin Sebastián Halpern (à 1h31m41s) s’attribue la troisième place au général. Casale remporte sa première victoire internationale.

À l’exception de la deuxième étape, le pilote chilien a remporté toutes les spéciales du Desafío Inca. Casale a prouvé qu’il pouvait franchir les dunes d’Ica sous un soleil de plomb repoussant les pilotes dans leurs derniers retranchements.

DAVID CASTEU REMPORTE LES DAKAR SERIES

Le pilote français David Casteu (Yamaha YZF 450) remporte les Dakar Series grâce à sa deuxième place sur le Desafío Inca. Il réalise une belle performance sur ce rallye péruvien qui lui permet de remporter les Dakar Series, dont le classement est établi tout au long de la saison. Il termine en tête des Dakar Series notamment grâce à une belle 5e place sur le Desafío Ruta 40 en Argentine. Enfin, soulignons que le pilote français fut le premier lauréat des Dakar Series en 2008 en Hongrie et en Roumanie.

NASER COLOMBO, GALLEGOS ET SILVA CONQUIÈRENT LE DAKAR CHALLENGE

Les pilotes chiliens Naser Colombo (Motos) et Víctor Gallegos (Quads) ont franchi avec brio les 3 étapes du Desafío Inca 2013 et réalisent une belle performance sur le sol péruvien. Le pilote Álvaro Silva et son copilote Ernesto Castro gagnent le challenge dans la categorie Autos et représenteront le Pérou. Ce résultat leur permet d’obtenir le sésame tant convoité par de nombreux pilotes : une invitation sur le Rallye Dakar 2014.

DÉCLARATIONS DES PILOTES

Guilherme Spinelli (Autos) :« C’est une journée très spéciale pour moi. C’est la première épreuve que nous remportons en dehors du Brésil. Je suis très satisfait de notre voiture qui est très compétitive. »

Pablo Quintanilla (Motos) : « Je suis venu sur le Desafío Inca avec la ferme intention d’engranger de l’expérience. Cette victoire me comble. J’ai fait une course intelligente, sans commettre d’erreurs. Je suis très honoré. »

Ignacio Casale (Quads) : « Je suis très content de ce résultat. Je décroche ma première victoire internationale. C’est le fruit de tout le travail que nous avons effectué. Je suis très heureux. »

Spinelli, Quintanilla et Casale aux commandes

05/10/2013

La deuxième étape du Desafío Inca s’est déroulée à Ica dans de très bonnes conditions climatiques. Contre toute attente, cette journée a surtout été marquée par l’abandon du Français Cyril Despres (Motos). David Casteu (Motos) et Ignacio Flores (Quads) remportent cette deuxième étape du rallye alors que Pablo Quintanilla (Motos) et Ignacio Casale (Quads) conservent la tête du classement général. Le Brésilien Guilherme Spinelli (Autos) assure le spectacle en s’adjugeant l’étape et la première place provisoire au général.

AUTOS : DEUXIÈME VICTOIRE D’ÉTAPE CONSÉCUTIVE POUR GUILHERME SPINELLI

Le Brésilien Guilherme Spinelli (Mitsubishi ASX Racing) n’a laissé aucun répit à ses rivaux au cours d’une journée où le pilote Mitsubishi a imposé sa loi et s’est adjugé sa deuxième victoire d’étape consécutive sur le Desafío Inca après avoir remporté l’unique spéciale du jour dans la catégorie Autos. Avec un temps de 3h33m17s, Spinelli creuse encore l’écart et devance de plus d’une demi-heure le deuxième de l’étape, Diego Weber.

Grâce à ce résultat, le pilote brésilien consolide sa première place au général (8h11m1s) et porte à 1h8m46s l’écart le séparant du team péruvien Alta Ruta 4×4. Cet écart devrait permettre à Spinelli d’aborder avec quiétude la dernière étape et de monter sur la première marche du podium final demain.

MOTOS : CASTEU REMPORTE L’ÉTAPE, QUINTANILLA CONSERVE LA TÊTE DU GÉNÉRAL

Les motards se sont livrés une lutte acharnée ce samedi. Le pilote français David Casteu (Yamaha YZF 450) remonte au général et remporte la deuxième étape (5h3m28s) devant les Chiliens Pablo Quintanilla (à 4m3s) et Claudio Rodríguez (à 15m13s). Cette belle performance du Français ne lui permet toutefois pas de détrôner Pablo Quintanilla (KTM 450 Rally Réplica) au général à la fin de cette deuxième journée.

La grande régularité dont Pablo Quintanilla a réussi à faire preuve ces deux premières journées lui permet de conserver la première place du classement provisoire. Soulignons la belle performance et le superbe spectacle assuré à Ica par son compatriote chilien Daniel Gouet qui s’est adjugé la première spéciale du jour. Pablo Quintanilla occupe désormais la tête du général (8h51m30s) devant le vainqueur de la deuxième étape David Casteu (à 7m29s) et Claudio Rodríguez (à 23m31s).

Le Français Cyril Despres a dû abandonner sur problème mécanique. Sa moto s’est arrêtée à 20 kilomètres de l’arrivée alors qu’il faisait une bonne course. Selon Despres, le problème technique immobilisant sa moto n’a pas encore été détecté. « Nous ne connaissons pas encore la cause du problème. C’est un très beau rallye, c’est dommage d’abandonner. J’espère pouvoir remonter en selle demain. Je n’ai pas l’habitude d’abandonner. »

QUADS : FLORES REMPORTE L’ÉTAPE, CASALE PREMIER AU GÉNÉRAL

Le pilote péruvien Ignacio Flores (Yamaha Raptor 700R) remporte sa première victoire d’étape après une lutte acharnée pour le top 3 le premier jour. Ignacio Flores offre donc au Pérou sa première victoire (en 5h29m26s) sur le Desafío Inca devant le Chilien Ignacio Casale (à 2m42s) et l’Argentin Lucas Bonetto (à 32m55s). Casale conserve toutefois sa première place au général (9h34m34s) devant le Péruvien qui occupe désormais la deuxième place au classement provisoire.

Le Chilien sait que cet écart de 25m10s devrait suffire pour monter sur la plus haute marche du podium demain soir à l’issue de la dernière étape même s’il devra maintenir un rythme élevé et se méfier d’Ignacio Flores.

DÉCLARATIONS DES PILOTES

Guilherme Spinelli (Autos) :« Il fallait être à 100% sur cette étape qui s’est avérée très technique. L’auto a roulé à la perfection. Nous sommes prêts pour la dernière étape. »

Pablo Quintanilla (Motos) : « Ce fut une journée difficile, mais très positive. J’ai dû ouvrir la piste. J’étais un peu nerveux mais j’ai réussi à rester concentré. Je suis très heureux d’occuper la première place du classement général. »

Ignacio Flores (Quads) : « Tout a bien fonctionné lors de la première boucle. J’étais motivé à l’idée de rattraper le premier. Une superbe spéciale, une belle journée, nous sommes très heureux. »

Ignacio Casale (Quads) : « C’était une belle étape. Je suis très content de ma première place au général. Je dois ménager mon quad car la moindre erreur peut coûter très cher. »

Desafío Inca : première étape très disputée à Ica

04/10/2013

La première étape du Desafío Inca s’est déroulée aujourd’hui dans les majestueuses dunes d’Ica. Pablo Quintanilla (Motos), Ignacio Casale (Quads) et Guilherme Spinelli (Autos) remportent l’étape au bout de 308 km répartis sur deux spéciales chronométrées.

MOTOS : PABLO QUINTANILLA CRÉE LA SURPRISE

La catégorie Motos était une des plus attendues de la compétition. Le pilote chilien Pablo Quintanilla (KTM 450 Rally Réplica) a été le premier à marquer les esprits ce vendredi sur le Desafío Inca. Avec un temps de 3h43m59s, ce spécialiste du motocross a dominé les deux spéciales du jour devant le Bolivien Juan Carlos Salvatierra (à 4m53s) et le pilote local Eduardo « Tato » Heinrich (à 7m58s).

Quintanilla a surpris tout le monde dès la première boucle en se montrant le plus rapide sur un terrain très exigeant. Derrière Quintanilla, Heinrich et Salvatierra se sont livrés un véritable duel jusqu’à ce que le Bolivien s’adjuge finalement la deuxième place du jour en fin d’étape. Cyril Despres et David Casteu ont réussi à remonter au classement à l’issue de la deuxième spéciale en accrochant respectivement les 6ème et 4ème positions.

QUADS : IGNACIO CASALE DOMINE LE CLASSEMENT

Ignacio Casale (Yamaha Raptor 700) a imposé un rythme très élevé à ses concurrents dès le début de l’étape. Le Chilien termine la journée en tête (4h2m26s) avec un avantage de 25 minutes sur Sebastián Halpern, son adversaire le plus proche. Le Péruvien Ignacio Flores décroche quant à lui la troisième place provisoire au général.

Casale a imposé son hégémonie dès la première spéciale en écrasant la concurrence. Cet avantage lui a permis de parcourir la seconde spéciale du jour en toute tranquillité. Daniel Mazzuco et Lucas Bonetto complètent le top 5 mais les deux pilotes devront produire un gros effort demain pour réduire les écarts.

AUTOS : GUILHERME SPINELLI FAIT FIGURE DE FAVORI

Spinelli (Mitsubishi ASX Racing) est arrivé à Paracas avec l’étiquette de grand favori. Le pilote brésilien s’est directement adjugé la première place du classement provisoire Autos et a confirmé son statut en bouclant l’étape en 4h37m44s. Il devance le team péruvien Alta Ruta 4×4 de Francisco León et Tomás Hiraoka de 14m51s.

Spinelli s’adjuge les deux spéciales du jour dans une course inaugurant les Dakar Series au Pérou. Le Brésilien a pris l’avantage dès la première boucle et a pu aborder la deuxième spéciale en toute tranquillité. Le team brésilien est prêt à marquer ce rallye de son empreinte.

DÉCLARATIONS DES PILOTES

Pablo Quintanilla (Moto) :« Nous avons vécu une grande étape. Il convenait d’être attentif dans les dunes, mas j’étais vraiment à l’aise. Je suis content d’avoir terminé cette première journée. Je me sens très bien physiquement. Le comportement de la moto est impeccable. »

Ignacio Casale (Quad) : « C’était une belle étape. J’ai roulé devant dès le début. Comme je pensais que les autres me suivaient, je suis parti très fort. J’ai accéléré, ce qui m’a donné un bel avantage. J’ai été bien inspiré finalement. Il reste encore deux jours, je devrai tout de même ménager mon quad. »

Guilherme Spinelli (Autos) : « Je n’avais plus roulé dans des dunes depuis avril. Je suis content d’avoir remporté l’étape sur ce type de terrain. Toute l’équipe est contente, la navigation était parfaite. »

Cyril Despres (Motos) : « J’ai dû ouvrir la piste et naviguer. Cela a permis aux autres pilotes de me suivre. Le brouillard en début d’étape a aussi rendu les choses plus difficiles. On ne voyait rien. Mais demain est un autre jour. Je suis content du comportement de la moto. »

83 véhicules ont passé les vérifications. Les pilotes sont prêts pour le départ symbolique du Desafío Inca.

03/10/2013

Après avoir passé les vérifications techniques et administratives, les pilotes prendront aujourd’hui à 17h00 (heure locale) le départ symbolique du Desafío Inca sur le Boulevard El Chaco de Paracas. Tout est fin prêt pour le grand départ.

 



PARACAS, Pérou, 3 octobre 2013. – Le Desafío Inca propose une grande compétition dans les environs d’Ica. Lors des 3 étapes du rallye, les pilotes les plus renommés tenteront d’imposer une certaine hiérarchie et de dominer leurs catégories respectives. Avec plus de 1.000 km de parcours dans les dunes, la première édition des Dakars Series au Pérou représente un véritable défi pour les participants.

PREMIER OBJECTIF : FRANCHIR LES VÉRIFICATIONS ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES

Les engagés ont débuté leurs préparatifs bien en amont de leur arrivée à Paracas. Pour participer au Desafío Inca, les équipages devaient en effet remplir toute une série d’exigences techniques et de sécurité et subir différents contrôles lors des vérifs.

Pilotes, co-pilotes et mécaniciens doivent préparer bien à l’avance les véhicules afin de passer le test des vérifications et ne pas être directement mis hors course avant le départ du rallye. Le simple fait d’oublier les documents du véhicule ou encore le permis de conduire ou la licence de pilote peut anéantir les illusions des concurrents qui seraient alors mis hors course sans avoir même pu goûter aux dunes du Desafío Inca. À l’issue des vérifs, 37 motos, 26 quads et 20 autos se présenteront sur la ligne de départ ce vendredi.

LES MEILLEURS PILOTES

Cyril Despres faire figure de grand favori dans la catégorie motos. Désormais chez Yamaha, le quintuple vainqueur du Dakar et vainqueur sortant du plus grand rallye au monde tentera de monter sur la plus haute marche du podium devant d’autres pilotes mondialement connus tels que David Casteu, José Manuel Pellicer, Daniel Gouet, les frères Felipe et Jaime Prohens ou encore Felipe Ríos, le plus grand espoir péruvien.

Chez les quadistes, le titre devrait se jouer entre le Chilien Ignacio Casale et l’Argentin Lucas Bonetto, deux pilotes ayant démontré leur potentiel en course. Bonetto a d’ailleurs récemment remporté haut la main le Desafío Ruta 40. La catégorie 4×4 de cette épreuve argentine fut également remportée en juin dernier par Daniel Mazzuco, lui aussi présent au Pérou. Sebastián Halpern, Sergio La Fuente et Ignacio Flores tenteront pour leur part de leur voler la vedette.

Le suspense sera à son paroxysme dans la catégorie Autos. Grand favori de l’épreuve suite à sa participation aux Dakar 2010 et 2011, le Brésilien Guilherme Spinelli devra affronter une véritable armada de pilotes péruviens dont le principal représentant sera Ramón Ferreyros. Les top teams péruviens Alta Ruta 4×4 et Duro 4×4 seront à la tête d’une imposante délégation sud-américaine composée également d’équipages boliviens, chiliens et colombiens.

Après une étape en Argentine avec le Desafío Ruta 40, les Dakar Series présenteront leur classement final à la sortie des dunes péruviennes du Desafío Inca : 17 pilotes sont toujours en course pour décrocher le titre dans les catégories Autos (15) et Motos (2). David Casteu tentera de remporter le titre pour couronner une excellente prestation alors que ses principaux rivaux, tels que Daniel Gouet, les frères Prohens, Juan Carlos Salvatierra et Pablo Quintanilla tenteront de contester son hégémonie. Côté Autos, la compétition aura un accent bolivien avec Marco Bulacia et Luis Barbery, les deux favoris pour monter sur la première marche du podium à Ica.

Enfin, le Dakar Challenge fera aussi l’objet de toutes les convoitises parmi les pilotes moins expérimentés : le vainqueur recevra une invitation au Dakar 2014 où il pourra faire montre de toutes ses compétences sur les pistes du rallye le plus exigeant au monde. Les engagés dans les catégories Autos (7), Motos (12) et Quads (13) sont prêts à en découdre pour s’adjuger cette récompense inestimable. Le titre se jouera entre Miguel Bulacia et le Péruvien Roberto Pardo dans la catégorie Autos, et entre Fernando Loli – Arnao, Víctor Gallegos et José Salaverry en quads. Sur deux roues, l’invitation devrait être remise à un des nombreux motards péruviens.

DÉCLARATIONS :

Cyril Despres : « Je suis content de revenir au Pérou. Yamaha nous a vraiment facilité les choses. Le Dakar m’a déjà beaucoup donné, mais je dois maintenir un rythme élevé pour encore gagner. J’ai gagné lors de mes deux dernières visites, j’ai toujours bien couru ici. »

Guilherme Spinelli : « Je suis très content d’être ici. Le Pérou nous a vraiment accueillis à bras ouverts. Au Brésil, nous n’avons pas ce genre de désert. C’est donc une excellente occasion de tester la voiture. Les voitures sont très rapides dans les dunes, donc on verra bien. »

Ignacio Casale : « Je suis motivé car c’est ma première participation aux Dakar Series. Beaucoup de compatriotes de haut niveau seront présents. Nous nous affronterons pour monter sur le podium. Je me suis très bien préparé et nous espérons pouvoir faire un bon résultat. Il faudra rester prudent, mais aussi en profiter. »

Ramón Ferreyros : « La venue des Dakar Series au Pérou est importante pour tous les pilotes du pays. L’épreuve nous permet d’engranger de l’expérience. C’est ma deuxième participation à une épreuve dans le désert. Notre voiture se comporte très bien dans les dunes. »

Felipe Ríos : « Le fait d’organiser le Desafío Inca au Pérou est un plus pour tous les pilotes péruviens car ce rallye applique les normes internationales. Je suis certain que le rallye ne sera pas facile mais nous tenterons de bien nous amuser et de faire une bonne course. »

Ignacio Flores : « Je remercie les organisateurs d’avoir choisi le Pérou. Les Péruviens veulent faire du sport et la preuve en est que 12 quads sont sur la ligne de départ. C’est un grand pas en avant. »

Le monde des sports moteurs a les yeux rivés sur le Pérou pour le Desafío Inca 2013

03/10/2013

La première incursion péruvienne des Dakar Series débute aujourd’hui par les vérifications et le départ symbolique. Quelque 90 équipages vont s’affronter durant 3 jours, 3 étapes, 6 spéciales et une course de plus de 1 000 km sur les dunes imposantes de l’Ica, en quête de victoires et de classements.

À l’issue de plusieurs semaines d’attente, nous voici au jour J du Desafío Inca 2013. L’édition inaugurale de cet épisode péruvien des Dakar Series débute en force dans les Paracas, où les vérifications techniques et administratives ont commencé très tôt ce matin. La course débutera officiellement à 17 heures, heure locale, avec le départ symbolique sur l’El Chaco Boulevard.

Les formalités remplies, la course, entièrement courue en territoire péruvien, se déclinera en trois étapes et autant de jours, du jeudi 3 au dimanche 6 octobre. Du sable, du sable, et encore du sable attendent les concurrents dans les déserts époustouflants des environs d’Ica. Les 1 000 km de course incluent des étapes de liaison. Les concurrents auront l’occasion de briller dans pas moins de 6 spéciales (5 dans la catégorie auto). Les malchanceux pourront poursuivre la course moyennant l’application des pénalités correspondantes. Dans le Desafío Inca, il s’agit surtout de donner à chacun l’occasion d’exprimer tout son potentiel.

Près de 90 véhicules représentant 14 nationalités se disputeront la gloire et une place sur le podium final. Au total, ce seront 39 motos, 28 quads et 22 autos qui tenteront de rallier la ligne d’arrivée du Desafío Inca. Les pilotes de voitures et de motos devront effectuer deux spéciales chaque jour (sauf les voitures le 2ème jour) pour rejoindre l’arrivée. Avec 90 journalistes accrédités et 131 pays près à diffuser ce grand événement, les Dakar Series disposeront d’une ample couverture médiatique pour tenir en haleine une audience tant nationale qu’internationale.

Après une étape de liaison, les trois coups du Desafío Inca seront donnés demain, les motos et les quads étant les premiers à s’élancer à 8 heures du matin, heure locale, suivis de la première voiture 47 minutes plus tard. L’étape consistera en deux spéciales chronométrées de 154 km, en deux boucles, suivies d’une étape de liaison de 169 km, soit un parcours total de 477 km.

La deuxième étape, prévue le samedi 5 octobre, verra la première moto s’élancer à 7h35 du matin, heure locale, et la première voiture à 8h22. Cette étape se distinguera des deux autres dans la mesure où les autos ne devront accomplir que la première boucle, avec une spéciale chronométrée de 250 km que les motos et les quads devront également effectuer. Les motos et les quads se rendront ensuite sur la deuxième boucle pour une spéciale chronométrée de 183 km. Si l’on additionne les spéciales chronométrées et les liaisons, les motos et les quads auront parcouru pas moins de 515 km à la fin de la journée, contre 314 km seulement pour les voitures.

Le final, sur lequel les concurrents s’affronteront le dimanche 6 octobre, sera le même pour toutes les catégories. Deux spéciales de 140 km détermineront le vainqueur du Desafío Inca dans chaque catégorie, à l’issue d’un parcours de 362 km. Les pilotes se rendront ensuite sur l’El Chaco Boulevard, où se situe le podium, pour la cérémonie fixée à 18h30, heure locale. Le Pérou est bel et bien prêt et vit déjà à l’heure du Desafío Inca 2013.

DESAFIO INCA : PLUS DE 80 VEHICULES AU DEPART

19/09/2013

La fermeture des inscriptions approche pour le Desafio Inca, qui compte déjà 84 véhicules au départ. Les dernières plaques de course seront attribuées le 20 septembre !

Attirés par les dunes de la région de Pisco, où le Dakar s’est déjà aventuré en 2012 et 2013, de nombreux pilotes ont saisi l’opportunité de venir se tester dans le contexte d’une compétition relevée, en vue de l’édition 2014 qui débutera le 5 janvier prochain à Rosario (Argentine). Au total, 38 motos, 26 quads et 18 autos sont déjà enregistrés sur la liste des inscrits. La concurrence pour le titre à aller chercher dans chaque catégorie se retrouvera dans les compétitions parallèles qui se joueront sur le Desafio Inca. Ainsi, les 17 pilotes moto et auto qui ont participé en juin dernier au Desafio Ruta 40 en Argentine sont en lice pour le titre de champion des Dakar Series. Par ailleurs, 33 pilotes sont aussi venus avec l’intention de s’illustrer sur le Dakar Challenge, dont les lauréats seront invités sur le Dakar 2014.

PRINCIPAUX ENGAGÉS
Motos : C.Despres (Fra-YAM), F.Lopez (Chi-KTM), D.Casteu (Fra-YAM), D.Gouet (Chi-KTM). Quads : I.Casale (Chi-YAM), L.Bonetto (Arg-HON), S.Halpern (Arg-YAM), I.Flores (Per-YAM). Autos : G.Spinelli (Bre-MIT), R.Pardo (Per-VW)

Spinelli, en position

11/09/2013

Guilherme Spinelli poursuit sa quête de l’excellence en s’engageant sur le Desafio Inca. Le pilote brésilien entend s’y affirmer comme une des forces majeures du continent sud-américain avant le prochain Dakar.

Il fait déjà partie des pilotes qui comptent. Dominateur dans le cadre d’une concurrence déjà relevée sur le plan national, Guilherme Spinelli a remporté à quatre reprises le Rally Dos Sertoes, la course-étalon du tout-terrain brésilien. Surtout, depuis son arrivée sur le Dakar, il a bouclé la course dans le Top 10 en 2010 (10ème) et en 2011 (9ème), et entend bien poursuivre sa progression cette année. Malgré deux abandons consécutifs, l’écurie Mitsubishi Petrobras lui conserve une confiance totale et a continué de développer le 4×4 ASX que « Guiga » a étrenné sur le dernier Dakar. Afin de se présenter sur la prochaine édition avec les meilleurs atouts pour pouvoir flirter avec le Top 5, le duo Spinelli-Haddad a choisi de peaufiner sa préparation sur le Desafio Inca, du 3 au 6 octobre. Les trois jours de compétition leur donneront l’occasion de confirmer leur niveau de performance constaté au mois d’août sur le Dos Sertoes, où ils n’ont été devancés que par Stéphane Peterhansel. « Ce sera du désert à l’état pur, se réjouit Spinelli, avec des dunes de toutes les tailles, et du sable très mou. Il s’agit d’un rendez-vous où nous pourrons à la fois améliorer le fonctionnement de l’équipe et développer la voiture ». À demi-mots, son copilote Youssef Haddad formule les ambitions élevées que l’équipage entretient dès le mois prochain au Pérou : « L’excellence vient de la répétition. Plus nous roulons ensemble, meilleures seront nos performances ».

Desafío Inca: «Une mer de sable»

30/07/2013

Les préparatifs se poursuivent pour la première édition du Dakar Series Desafio Inca, qui se tiendra au Pérou du 4 au 6 octobre prochains. Lors des dernières reconnaissances effectuées, le road-book des trois étapes au programme de la compétition a été rédigé. Comme prévu, le test sera relevé en termes de franchissement de dunes et de pilotage sur sable.

Il reste un peu plus de deux mois avant le départ du Desafio Inca. Le rendez-vous est fixé aux pilotes péruviens, qui accueilleront à la fois l’élite continentale du tout-terrain, et quelques têtes d’affiches des principales écuries de rallye-raid. Après une nouvelle série de reconnaissances, la scène est déjà prête pour un spectacle grandiose, qui comblera autant les téléspectateurs en attente d’images saisissantes que les pilotes soucieux de peaufiner leur technique, en particulier sur les terrains exigeants du désert d’Ica. « La particularité de ce rallye, c’est son parcours en trèfle, détaille Juan Valdivia, directeur sportif de l’épreuve. Nous pouvons dire que les concurrents seront plongés dans une véritable mer de sable, avec des dunes de toutes les couleurs et de toutes les formes. La chaleur devrait tenir un rôle important sur ces trois étapes, elle devrait inciter à la prudence, pour préserver à la fois les hommes et les machines. »

Pour cette première édition du Desafio Inca, qui explore en profondeur les territoires déjà partiellement visités lors des deux dernières éditions du Dakar, la définition du parcours et les voyages de reconnaissances ont été effectués avec le plus grand soin concernant le contournement des zones protégées. Juan Valdivia revient sur les méthodes de travail appliquées, rappelant que « toutes les phases de préparation du parcours ont été validées par le Ministère de la Culture et de l’Environnement d’une part, ainsi que par la police nationale péruvienne pour toutes les questions de sécurité. »

Dakar Series : «Chaleco» en lice pour le titre

30/07/2013

Plus de 50 véhicules sont déjà inscrits pour la première édition du Desafio Inca, organisée du 4 au 6 octobre prochains dans la région de Pisco. Parmi les favoris de la course moto, Francisco Lopez fera partie des prétendants les plus sérieux au titre de « Champion Dakar Series 2013 ».

Les souvenirs remontent nécessairement à l’évocation des noms de certaines régions du monde. Pour les pilotes du Dakar, les expériences vécues au Pérou, et particulièrement du côté de Pisco, ont valeur de référence. Et les meilleurs dans le domaine ont choisi d’y revenir à l’automne, pour faire le plein de sensations en vue de l’édition 2014 du Dakar.

Après Cyril Despres et David Casteu, qui ont annoncé il y a plusieurs semaines leur participation au Desafio Inca, c’est maintenant Chaleco Lopez, 2ème du classement final à l’arrivée à Santiago en janvier dernier, qui a envoyé son dossier d’engagement aux organisateurs. « Sportivement, je suis certain que ce sera un avantage énorme en termes de préparation au Dakar, confirme le pilote chilien, qui y voit aussi une occasion de s’inscrire dans le développement de la discipline sur le continent. C’est très positif de voir que des courses de ce niveau peuvent être organisées dans la région.

Pour les pilotes des pays voisins, ce sont des opportunités à saisir, qui demandent un budget accessible, et qui garantissent à la fois la difficulté des terrains et la qualité du plateau ». Voilà bien un aspect qui intéressera le tout nouveau pilote officiel KTM durant les trois jours de compétition. En effet, « Chaleco » a terminé 2ème du DesafioRuta 40 au mois de juin, ce qui le place en tête de liste pour le classement cumulé qui attribuera le titre de « Champion Dakar Series 2013 », sachant que son coéquipier Kurt Caselli, vainqueur en Argentine, ne sera pas de la partie au Pérou. En revanche, Lopez devra batailler avec David Casteu, 5ème du DesafioRuta 40 avec une quinzaine de minutes de retard sur son rival.

En dehors de cet avantage chronométrique, « Chaleco » pourra aussi faire appel à ses faits d’armes sur le Dakar : il a remporté deux des trois étapes péruviennes qu’il a disputées en 2013 !

L’heure du premier pas

25/07/2013

Les 4, 5 et 6 octobre prochains, le Desafío Inca propose une compétition de haut niveau, labellisée Dakar Series, destinée à confronter les pilotes et équipages au désert péruvien, avant de s’attaquer au Dakar. Les inscriptions sont ouvertes.

Chacun a sa méthode, son parcours et ses motivations. Mais dans le cadre d’une préparation soignée pour le Dakar, le passage par une compétition intermédiaire permet d’évaluer son niveau avec plus de précision, de procéder à des tests sur son véhicule pour envisager les dernières modifications, et en définitive de se présenter avec un capital confiance accru. Pour sa première édition, c’est précisément ce que propose le Desafío Inca, pour lequel les pilotes sud-américains ou même européens peuvent maintenant s’inscrire, afin de prendre la mesure du désert péruvien, qui a servi de cadre au Dakar en 2012 et en 2013.

Basé à Paracas, le Desafío Inca offre des conditions idéales pour des pilotes amateurs soucieux de se confronter aux dunes les plus exigeantes. Les trois étapes au programme, chacune dessinée en deux boucles identiques à couvrir dans la journée, permettront notamment l’intervention des équipes d’assistance, facilitées par des distances de liaison minimes.

Le Desafío Inca présent à l’Expo Moto 2013

17/07/2013

L’édition 2013 de l’Expo Moto a ouvert ses portes le vendredi 12 juillet et accueilli les passionnés de motos au Centre d’expositions du Jockey Club de Lima pendant trois jours.

Le Desafío Inca était présent sur ce salon avec son propre stand.
Les pilotes péruviens ayant déjà participé au Dakar et qui seront présents sur cette nouvelle épreuve en octobre sont venus en nombre pour en assurer la promotion. Ils ont pu signer des autographes à leurs admirateurs et présenter leurs projets pour l’année 2013 avec en point de mire le Dakar 2014.

Etienne Lavigne : «Le Desafío Inca – Dakar Series sera une nouvelle aventure pour le Pérou»

19/06/2013

Le gouvernement péruvien soutient toute initiative d’évènement de sports automobiles qui, liée à un intérêt touristique, ouvrira les portes à de nouveaux investissements.

Le « Desafío Inca » qui se disputera du 4 au 6 octobre prochain réunira les principaux pilotes et teams péruviens mais aussi internationaux. Tous relèveront un nouveau défi sur mille kilomètres dans les imposantes dunes du désert d’Ica. Cette épreuve labellisée Dakar Series, est une première dans l’histoire des sports mécaniques péruviens.

« Le Desafío Inca – Dakar Series sera une nouvelle aventure pour le Pérou. Ce n’est pas un Dakar formule réduite, c’est un label distinct du Dakar. Nous voulons offrir au Pérou une épreuve qui aura un statut international de tout premier plan, bien organisée, avec une participation importante, une sécurité élevée et qui saura attirer les media », a déclaré le directeur de l’épreuve, Etienne Lavigne, au cours de la visite qu’il fit Lima afin de superviser les progrès de l’organisation de l’épreuve.

« Cette épreuve qui se déroule sur trois jours dans la région de Pisco, sur un total de 1 000 kilomètres, obligera les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes. Ce sera une épreuve exigeante et une excellente occasion pour que les pilotes péruviens et leurs voisins de s’affronter sur un terrain spectaculaire. Les concurrents des deux dernières éditions du Dakar parlent encore de l’arrivée de l’édition 2012 à Lima et du départ de janvier dernier au bord de l’Océan Pacifique ».

Les Dakar Series sont constituées de différentes épreuves organisées en Europe et Amérique. La première date de l’édition 2013 a débuté ce dimanche à Jujuy, en Argentine. L’épreuve, baptisée Desafío Ruta 40, se poursuivra jusqu’au samedi 22 juin et réunie une centaine de concurrents. On espère que la nouvelle aventure « dakarienne » sur le territoire péruvien réunira autant de concurrents. Le pilote local, Alexis Hernández, a déjà goûté à la joie des honneurs sur un Dakar Series. En effet, il s’est imposé dans la catégorie Quad du Dakar Challenge 2012 qui s’est déroulé en Argentine.

LE DAKAR 2014

On ne peut passer sous silence des thèmes tels que la route du Dakar 2014 qui traversera l’Argentine, la Bolivie et le Chili. « La décision de ne pas passer l’année prochaine par le Pérou n’est pas due au fait que le Gouvernement n’a pas su bien négocier. Au contraire, depuis le tout début, les autorités péruviennes se sont montrées très disponibles et nous ont apporté une collaboration énorme. La philosophie de notre travail a toujours été la même. Mais notre but est d’écrire chaque année une nouvelle page pour le Dakar. Nous ne pouvons pas arriver ou partir de la même ville dans toutes les éditions. Et cela nous le faisons dans l’intérêt de la compétition. De ce fait, si nous voulons attirer un degré élevé d’attention du public et des concurrents, nous nous devons de surprendre chaque année avec une nouvelle étape, un nouvel itinéraire, une nouvelle destination. Et c’est le cas pour 2014. Ceci ne signifie pas que le Pérou n’est pas dans les pensées et que nous y reviendrons sans doute lors d’une prochaine édition » assure M. Lavigne.

SOUTIEN DU GOUVERNEMENT
Hier soir s’est tenue une réunion entre A.S.O., les représentants du Gouvernement péruvien et un groupe de concurrents péruviens de l’édition 2013 du Dakar. À ce rendez-vous, le Ministre du Commerce extérieur et du Tourisme, José Luis Silva, a réaffirmé que les relations avec les autorités françaises étaient excellentes. « Le Gouvernement travaille pour développer les sports mécaniques. Nous voulons que le sport et le tourisme génèrent une synergie importante », assure-t-il. Il a noté que ces derniers soutiennent l’internationalisation de compétitions telles que Caminos del Inca.

Un dossard pour Despres

12/06/2013

Au moment de l’annonce de son engagement avec Yamaha, Cyril Despres a également mis la dernière main à son programme de courses de la saison 2013. Sa préparation au Dakar passera par le Desafio Inca.

Cyril Despres va à l’essentiel, avec une logique implacable. Méticuleux et appliqué, le quintuple vainqueur prévoit de passer son année à développer la Yamaha avec laquelle il va tenter d’égaler le record de Stéphane Peterhansel dans la catégorie moto. Et pour conclure ce cycle de préparation, il a choisi le Desafío Inca pour des raisons qui lui semblent naturelles : « Vu que le Dakar se joue maintenant en Amérique du Sud, je me dis qu’il est plutôt logique d’accumuler des kilomètres de compétition sur des terrains similaires à ce que nous allons trouver quelques mois plus tard. Je sais que nous n’irons pas cette année au Pérou, mais je me souviens surtout que nous y avons disputé de véritables spéciales de hors-piste, et c’est ce qu’il y a de plus difficile dans notre discipline. D’ailleurs, pour trouver des lieux où l’on peut se mettre en condition de travailler la navigation hors-piste, c’est très difficile. Si nous allons en Afrique du nord ou dans d’autres régions pour des stages ou des compétitions, on se retrouve souvent sur les mêmes sites. Alors que le Pérou nous permet justement de se confronter à de grands espaces. »

L’Esprit Pisco !

07/06/2013

 

Les 4, 5 et 6 octobre prochain, le Pérou recevra les pilotes qui sont en pleine préparation du Dakar pour la première édition du Desafío Inca. Le parcours de cet évènement a été imaginé autour de la ville de Pisco, dans les dunes et les chemins qui ont marqués les pilotes des Dakar 2012 et 2013.

Pérou, terre de rallye
Lors de ses deux dernières éditions, le Dakar a découvert aux Pérou des lieux particulièrement adaptés au Rallye raid. En 2012, comme en 2013, les spéciales péruviennes se sont révélées sélectives et décisives, pour les meilleurs pilotes du monde comme pour les amateurs qui découvraient la discipline. Parmi eux, beaucoup de péruviens ont pu démontrer leur motivation, comme par exemple le pilote de quadricycle Ignacio Flores, vainqueur de la première étape l’année dernière. Cette victoire avait justement eue lieu à Pisco, au centre des territoires désertiques de la région de Ica. Ce secteur, doté de chaines de dunes et de vallées sablonneuses, a été choisi pour la première édition du Desafío Inca.

Un triptyque typique du Dakar
Les 25 véhicules inscrits au Dakar 2013 avec la bannière de “Forza Inca” forment d’ores et déjà un solide noyau dans le paysage tout terrain péruvien. Ces pionniers-ambassadeurs sont devenus une source d’inspiration pour leur compatriotes et s’apprêtent à recevoir sur leur terre les pilotes du reste du continent Sud-Américain et certains leaders européens qui viendront perfectionner leur technique en vue de l’édition 2014. Avec plus de 1000 kilomètres de spéciales à parcourir, le Desafío Inca est à la fois un test de qualité et stratégique, trois mois avant la grande rencontre.

Gagner pour bien débuter
Compétition idéale pour se préparer, le Desafío Inca est un challenge aux multiples défis. Les talents en herbe auront l’occasion de se distinguer pendant le Dakar Challenge, dont les vainqueurs seront récompensés par une inscription au Dakar 2014. D’autre part, la marque Dakar Series est liée à ces deux rencontres Sud-Américaines. Après le Desafío Ruta 40, organisé en Argentine au mois de juin, les concurrents qui participeront au Desafío Inca seront inclus dans une classification générale. Le vainqueur final sera déclaré « Champion des Dakar Series 2013 ».